Dans le cadre de moderniser l’environnement d’apprentissage des étudiants du Sénégal, le gouvernement a lancé le programme « un étudiant, un ordinateur ». Cependant, un scandale financier de plusieurs millions de dollars éclabousse ce projet financé par la banque mondiale.

« La société Aaim a déposé une plainte contre le géant américain Intel pour fraude, corruption et violation de la loi antitrust.

L’affaire sera jugée devant le tribunal de commerce de Casablanca.

D’après l’accusation reprise par Libération, les étudiants sénégalais ainsi que les bailleurs de fonds, auraient été roulés dans la farine.

En effet, il est reproché à Intel de vendre à moindre coût, aux étudiants sénégalais, des ordinateurs déjà entièrement payés par la Banque mondiale.

Intel aurait reçu 127,3 millions de dollars de la Banque mondiale. Pis, Intel aurait monté au Sénégal une société écran pour se payer lui-même les services exécutés par Aaim.  

Quant à la société Intel, elle bat en brèche toutes ces accusations et parle d’allégations fallacieuses. »

Avec Seneweb

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet

LIRE AUSSI  Expanscape dévoile son ordinateur portable doté de 7 écrans