Le partenariat entre le Fonds africain de garantie et de coopération économique (Fagace) et TechnoServe est acté. Les deux institutions l’ont matérialisé ce jeudi 8 juillet, dans les locaux du Fagace à Cotonou, à travers la signature d’un accord. Il est fondé sur les objectifs communs des deux institutions relatifs au développement économique et reconnait leur complémentarité par rapport aux services qu’elles peuvent offrir aux populations.

TechnoServe et le Fonds africain de garantie et de coopération économique (Fagace) se donne la main pour lutter contre la pauvreté en Afrique. Cela s’est traduit par la signature d’un accord de partenariat entre les deux institutions ce jeudi. Plus qu’un engagement, l’acte posé vise à mettre davantage en avant l’entrepreneuriat sur le continent.
« TechnoServe et le Fagace définissent le cadre, les conditions et les modalités d’une coopération entre leurs deux institutions afin de mettre en commun leurs compétences, leur savoir-faire et leurs moyens financiers pour la promotion des initiatives entrepreneuriales en Afrique », renseigne le communiqué conjoint de presse.
Ce protocole d’accord scelle leur engagement formel de travailler ensemble pour améliorer la qualité de vie des populations qui vivent dans leurs pays d’intervention.

« Nous sommes convaincus qu’à travers la fourniture d’une assistance technique appropriée et des mécanismes de financement adaptés et préférentiels, des résultats probants pourront être atteints dans le développement des pays dans lesquels nous intervenons. Il s’agit pour nous de travailler main dans la main, en concertation permanente afin d’être utiles dans les pays d’intervention, d’accompagner les entrepreneurs ruraux pour plus de performance », assure Ngueto Tiraïna Yambaye, directeur général du Fagace.
Le Fagace et TechnoServe ont fait du chemin au Bénin, sur le continent et dans le monde. Ils revendiquent respectivement 44 et 52 années d’expérience pour le soutien du développement à la base et au service des peuples.
« Pour l’instant, le Fagace intervient dans quatorze pays et TechnoServe couvre trente pays dans le monde. Nos deux organisations couvrent ensemble quatre pays à savoir le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Rwanda et le Burkina Faso », explique-t-il.
Les deux partenaires entendent aller plus loin. «Ce qui permettra une forte complémentarité d’intervention au niveau de ces pays pour faire la différence dans les résultats qui seront atteints en matière de développement à la base», se convainc Ngueto Tiraïna Yambaye.

Prospérité en Afrique

Ce partenariat est avant tout un motif de fierté et de détermination pour TechnoServe, qui signe ses performances dans l’agriculture, le café, le cajou, l’entrepreneuriat, la préparation des aliments et le micro commerce. En cinq décennies, que de millions de vies transformées, à travers l’amélioration des fermes, des entreprises et des industries ! L’organisation n’entend pas se contenter de ces prouesses.


« Elle a été classée N°1 des organisations à but non lucratif pour la réduction de la pauvreté. Comme impact à ce jour,
298 000 bénéficiaires dont 39 % de femmes ont été touchés, 188 millions de dollars constituent la hausse de revenus et de salaires générés du fait de notre travail. TechnoServe a facilité la mobilisation de 27 millions de dollars en prêts et en fonds propres accordés aux agriculteurs et aux entreprises par les institutions financières
», vante Larry Umunna, directeur régional Afrique de l’Ouest de TechnoServe.


Le Bénin est sur la liste des privilégiés. « Au Bénin, à la seule faveur de l’accord de siège avec le gouvernement, TechnoServe a touché à ce jour, près de 90 000 bénéficiaires dont 45 % de femmes, près de 54 millions de dollars Us de hausse de revenus et de salaires générés, ainsi que la facilitation de 1,6 million de dollars Us en prêts et en fonds propres accordés aux agriculteurs et aux entreprises par les institutions financières», développe-t-il.


Les projets de compétitivité et de croissance intégrée (Pcci), Bénin Cajù, BéniBiz et l’agriculture numérique sont quelques initiatives sur lesquelles TechnoServe est présente. Elle bénéficiera de l’accompagnement du Fagace, entre autres par la garantie aux financements des producteurs et autres bénéficiaires.


Grâce à la mise en œuvre du présent partenariat, il est à espérer une multiplication des impacts à grande échelle. « Nous nous en réjouissons, car cela nous conforte non seulement dans notre mission de poursuivre notre travail avec les parties entreprenantes dans les pays en développement pour créer des fermes, des entreprises et des industries compétitives afin de les aider à sortir de l’indigence, mais également nouer des partenariats efficaces dans la perspective d’amplifier l’impact de nos actions », assure Ngueto Tiraïna Yambaye.


Les deux organisations sont convaincues que ce partenariat basé sur la confiance et la complémentarité sera unique en Afrique et apportera la prospérité au continent.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet