Le premier vol habité de la société de tourisme spatial Blue Origin décollera mardi avec quatre passagers à bord, trois hommes et une femme aux expériences très différentes, tous installés derrière de grands hublots pour ne rien perdre du spectacle.

Photo non datée diffusée le 19 mai 2021 par Blue Origin de la fusée New Shepard lors de son décollage au Texas

© Handout Photo non datée diffusée le 19 mai 2021 par Blue Origin de la fusée New Shepard lors de son décollage au Texas

– Le capitaine, Jeff Bezos –

A 57 ans, l’homme le plus riche de la Terre va quitter la planète bleue à bord de sa propre fusée: le vaisseau New Shepard, construit par la société Blue Origin qu’il a fondée en 2000.

Six ans plus tôt, il avait lancé une petite librairie en ligne, Amazon.com, depuis son garage. Celle-ci est devenue, grâce à ses nombreuses innovations, un groupe tentaculaire qui vaut aujourd’hui plus de 1.700 milliards de dollars en Bourse, régulièrement cible de critiques sur les conditions de travail de ses salariés.Schéma explicatif des différentes étapes du vol de la fusée New Shepard de Blue Origin

© Cléa PÉCULIER Schéma explicatif des différentes étapes du vol de la fusée New Shepard de Blue Origin

La fortune de son entreprise a aussi fait la sienne: même après avoir cédé à son ex-femme une partie de ses parts dans Amazon après son divorce, Jeff Bezos vaut actuellement environ 200 milliards de dollars selon le magazine Forbes.

LIRE AUSSI  Mossadeck Bally : « La digitalisation du secteur du tourisme est un enjeu crucial,face aux nouveaux Big Tech et OTA »

Celui qui se dit « passionné de sciences d’invention et d’espace » vient de quitter la direction d’Amazon pour se consacrer à d’autres aventures, à commencer par ses expéditions spatiales. Photo diffusée le 1er juillet 2021 sur le site internet de Blue Origin montrant Jeff Bezos (g) et Wally Funk (d), choisie pour embarquer à ses côtés à bord du premier vol habité de sa société spatiale Blue Origin

© – Photo diffusée le 1er juillet 2021 sur le site internet de Blue Origin montrant Jeff Bezos (g) et Wally Funk (d), choisie pour embarquer à ses côtés à bord du premier vol habité de sa société spatiale Blue Origin

L’homme d’affaires possède aussi le journal Washington Post et a dit vouloir consacrer du temps et de l’argent à la lutte contre le changement climatique.Portrait de Wally Funk, 82 ans, qui deviendra le 20 juillet la personne la plus âgée à voyager dans l'espace, en accompagnant le milliardaire Jeff Bezos lors du premier vol habité de spatial Blue Origin

© Janis LATVELS Portrait de Wally Funk, 82 ans, qui deviendra le 20 juillet la personne la plus âgée à voyager dans l’espace, en accompagnant le milliardaire Jeff Bezos lors du premier vol habité de spatial Blue Origin

– Le frère, Mark Bezos –

Jeff Bezos a invité son frère Mark, qui a six ans de moins que lui et qu’il considère comme son « meilleur ami ». « C’est le type le plus marrant de mon entourage », a-t-il un jour dit de son cadet. 

Après avoir travaillé dans des agences de publicité, Mark Bezos a fondé son entreprise de marketing en 1999, puis co-fondé un fonds d’investissement. Il possède également des actions dans Amazon. 

LIRE AUSSI  Jeff Bezos inaugure les voyages spatiaux de Blue Origin

Devenu pompier volontaire en 2005, il est aussi engagé aux côtés d’une association de lutte contre la pauvreté depuis 2006.

Dans une vidéo, il s’est dit « soufflé » d’avoir été convié à bord de New Shepard. « Quelle chance inouïe, non seulement de vivre cette aventure, mais de le faire avec mon meilleur ami! »

– La doyenne, Wally Funk – 

A 82 ans, cette pionnière et légende de l’aviation, « invitée d’honneur » du milliardaire, s’apprête à devenir la personne la plus âgée à voyager dans l’espace et à réaliser un rêve de toute une vie.Photo non datée du Néerlandais Oliver Daemen qui prendra place à bord du vaisseau New Shepard pour le premier vol habité de la société spatiale Blue Origin

© – Photo non datée du Néerlandais Oliver Daemen qui prendra place à bord du vaisseau New Shepard pour le premier vol habité de la société spatiale Blue Origin

Dès ses neuf ans, elle a pris ses premières leçons de vol et a aujourd’hui 19.600 heures de vol à son actif.

Dans les années 1960, elle avait participé à un programme privé destiné à tester les performances de femmes soumises aux mêmes tests que les hommes sélectionnés par la Nasa pour devenir astronautes.

« Ils m’ont dit que j’avais fait le travail mieux et plus vite que n’importe lequel des hommes », a-t-elle raconté. Mais le programme est arrêté: la Nasa n’en veut pas. 

LIRE AUSSI  Mossadeck Bally : « La digitalisation du secteur du tourisme est un enjeu crucial,face aux nouveaux Big Tech et OTA »

Il faudra attendre 1983 pour qu’une Américaine soit envoyée dans l’espace pour la première fois. 

– Le benjamin, Oliver Daemen –

A 18 ans, ce Néerlandais s’apprête à devenir le plus jeune cosmonaute de l’histoire.

Son père, qui préside un fonds d’investissement privé, a participé à la mise aux enchères du quatrième siège. C’est un riche anonyme qui avait remporté la place en versant 28 millions de dollars, mais un « empêchement » l’a forcé à renoncer, pour cette fois.

Oliver Daemen, fasciné par la Lune et les fusées depuis l’âge de quatre ans, le remplacera. « Je suis super excité à l’idée de me retrouver en apesanteur et de voir le monde d’en haut », a-t-il commenté dans une vidéo mise en ligne. 

Le jeune homme a eu son bac en 2020, a pris une année sabbatique, consacrée notamment à des cours de pilotage. Il entamera à la rentrée des études de physique à l’université d’Utrecht aux Pays-Bas.

Avec APS

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet