Le fondateur de Oumou informatique, Diabel seck, est parti de rien. Arrivé à Dakar sans un seul sous, il devient marchand ambulant en vendant des sachets plastiques. Puis il tente d’émigrer sans succès.  Refoulé des USA, il décide de s’installer définitivement au Sénégal et de créer son entreprise après un bref séjour en Europe.

L’entreprise Oumou informatique veut voire encore plus grand et passe à nouvelle étape de son développement fulgurant. L’entreprise qui a fait récemment un grand rebranding en devenant Oumou Goup caresse le rêve de s’imposer comme le nouvel Amazon de l’Afrique. La maison dirigée par le couple Diabel et Fatou Seck, lesquels tiennent les rênes de la société avec une expertise avérée de plus de 15 ans de duo ne cache plus en effet ses grandes ambitions pour le continent. D’ailleurs si la boîte a changé de nom ce n’est pas un hasard. « Aujourd’hui les activités de Oumou l’ont obligée à changer de nom.

 Nous faisons du commerce en ligne et ne nous vendons pas que des solutions informatiques », a récemment souligné la vice-présidente du groupe qui se trouve être l’épouse du fondateur parti de rien. Dans un entretien accordé à notre confrère d’e-media, Ousmane Gueye, la patronne a expliqué que si Oumou devait être l’Amazon de l’Afrique on n’aurait pas que de la vente l’informatique dans nos services.

LIRE AUSSI  ReBranding: Oumou informatique devient Oumou Group

En effet, la société a lancé récemment  de nouvelles activités et une nouvelle filiale.  Aujourd’hui présents dans le domaine médical, les Seck qui ont réussi ces dernières années à se lier avec les organisations institutionnelles, publiques et privées et surtout les grands projets du chef de l’État dans la digitalisation et les solutions numériques, mais aussi dans divers secteurs tels que la santé et l’éducation, pour ne citer que ceux là, sont bien décidés à prendre la part qui leur revient de droit du marché africain de la distribution qui reste encore à conquérir.

Source : Ola.sn

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet