L’opérateur britannique continue de miser sur les satellites pour apporter l’internet haut débit partout dans le monde. Il s’agit du cinquième lancement de satellites OneWeb en 2021, environ deux mois après celui du 1er juillet.

L’espace est de plus en plus chargé. Une fusée russe Soyouz, opérée par l’européen Arianespace, a lancé, dans la nuit de samedi 21 à dimanche 22 août, 34 nouveaux satellites de l’opérateur britannique Oneweb, qui déploie une constellation pour fournir un internet haut débit partout dans le monde. La fusée a décollé « avec succès » à 22h13 GMT samedi du cosmodrome russe de Baïkonour au Kazakhstan, a indiqué l’Agence spatiale russe (Roscosmos) dans un communiqué.

Il s’agit du cinquième lancement de satellites OneWeb cette année, environ deux mois après celui du 1er juillet. Au total, avec cette dernière mission, 288 satellites seront désormais en orbite pour cette constellation. OneWeb, détenu par le gouvernement britannique avec l’indien Bharti, prévoit un internet mondial opérationnel fin 2022 grâce à un réseau de 650 satellites. En vertu d’un contrat avec l’européen Arianespace confirmé en septembre 2020, 16 tirs de Soyouz sont prévus entre décembre 2020 et fin 2022 pour achever le réseau.

LIRE AUSSI  Google lance une application pour gagner de l'argent facilement

Plusieurs projets en vue de mettre en place des constellations fournissant, de l’espace, un internet global sont en cours de réalisation. Le milliardaire américain Elon Musk, patron de la société spatiale SpaceX, a déjà mis en orbite à cette fin plus de 1.500 satellites pour créer le réseau Starlink. Le fondateur d’Amazon, l’Américain Jeff Bezos, a de son côté un projet similaire baptisé Kuiper.

Avec Capital

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet