Digital Quality of Life Index (DQL), menée par la société de cybersécurité Surfshark en Grande Bretagne, a publié, mercredi, son étude annuelle sur la connectivité à l’internet dans le monde.

Dans ce classement, le Sénégal ne devance que quelques pays. Ainsi, il occupe le 92ème rang mondial sur les 110 pays concernés. Mais en Afrique, le Sénégal est classé 9e, sur un total de 19 pays concernés par l’étude.

Ce rang est dû par le fait que le Sénégal a l’une des connections les moins chères au monde, selon l’étude. Toutefois, précise-t-elle cette incessibilité fait que le Sénégalais doit travailler près de 10 heures pour s’offrir le forfait internet le moins cher et à haut débit ; soit 4 heures de plus que la moyenne mondiale.

Mais également, la qualité d’Internet au Sénégal est relativement mauvaise. Ses vitesses à large bande sont les 87e pires au monde (26,27 Mbps), tandis que la connexion mobile se classe légèrement plus élevée, 79e (22,53 Mbps).

Le rapport souligne, toutefois, qu’il est intéressant de noter que le Sénégal a une croissance de haut débit importante, dépassant le leader régional, l’Afrique du Sud.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet