«Nous allons organiser à partir du 15 novembre prochain les assises des mé- dias du Sénégal. Ce sera un ensemble d’exercice d’analyses, d’initiatives et de propositions. Nous espérons au sortir de ces assises que toutes les initiatives qui seront prises et que nous nous présenterons comme étant des voies de sortie de crise recevront le soutien des acteurs de notre société», a souligné le Sg du Synpics.

Ahmadou Bamba Kassé qui s’exprimait lors d’une conférence de presse du SYNPICS espère que ces initiatives per-mettront d’améliorer le quotidien des travailleurs des médias.

Selon lui, aucune entité politique ou politicienne n’a pris l’initiative d’aller au secours du secteur de la presse, «surtout quand il s’agit des questions structurelles».

Le syndicaliste est également revenu sur la situation au groupe D-Média dont les comptes ont été bloqués pour cause de redressement fiscal.

Bamba Kassé a abordé la situation de certains employés de la Radiotélévision Sénégalaise (RTS), du journal Le Témoin et du groupe Excaf Télécoms.

«Au-delà de la RTS, nous sommes aujourd’hui inquiets pour certains travailleurs.(…) jusqu’à présent des entreprises qui jusqu’ici ont fait l’objet d’alertes n’ont pas réagi dans le sens que nous voulons, à commencer par Excaf qui cumule des arriérées de salaires qui vont de six à neuf mois», a fait savoir le syndicaliste.

LIRE AUSSI  Cessation des activités rédactionnelles à Dunyaa Fm

Concernant Le Témoin, le patron du SYNPICS, a annoncé qu’il compte accompagner les travailleurs au tribunal pour qu’ils soient rétablis dans leurs droits

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet