Si vous êtes intéressés par l’intelligence Artificielle, c’est le moment de se rapprocher de l’institut africain des sciences mathématiques.

L’ AIMS vient de lancer les appels à candidature pour les inscriptions de son nouveau cycle en « Master africain en intelligence artificielle » (AMMI). Les candidatures sont reçues jusqu’au 30 novembre prochain, pour tous les titulaires d’une licence en mathématiques ou d’un diplôme équivalent intéressés par l’IA et l’apprentissage automatique.

Lancé en 2018 sur le campus rwandais de l’AIMS à Kigali, le programme du Master en intelligence artificielle offre chaque année, pendant 10 mois de cours intensifs, une formation sur l’apprentissage automatique et ses applications rapportent nos confrères de AgenceEcofin.

Pour cette quatrième promotion de l’AMMI, c’est le campus sénégalais de l’AIMS à Mbour qui accueille les étudiants et les cours commenceront en janvier 2022.

Les diplômés pourront ensuite poursuivre leurs études afin d’obtenir un doctorat, ou décrocher un emploi dans les meilleurs laboratoires africains et mondiaux de recherche et développement.

« Les précédentes cohortes de l’AMMI ont reçu une formation intensive […] susceptible de les amener à réfléchir à de nouvelles méthodes de résolution des problèmes locaux et mondiaux. Ces cohortes ont mis en valeur le potentiel de la recherche fondamentale sur l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique et travaillent à enrichir l’écosystème de l’intelligence artificielle sur le continent », explique le professeur Moustapha Cissé (photo), directeur du programme.

Notons que l’AMMI bénéficie du soutien des géants technologiques Google et Meta, et les cours sont dispensés en anglais.

Pour rappel, l’Institut africain des sciences mathématiques (AIMS) est un réseau panafricain fondé en 2003 et qui cherche à promouvoir la formation et la recherche dans le domaine des sciences mathématiques. En plus du Rwanda et du Sénégal, l’AIMS possède des centres en Tanzanie, au Ghana et en Afrique du Sud, son pays d’origine.