mardi, juillet 5, 2022

Bientôt de la 5G pour charger nos objets connectés à distance

0 commentaire

Le futur de la connectivité, meilleure technologie que celle qui est utilisée actuellement (4G), la 5G va peut-être bientôt nous permettre de recharger nos petits objets connectés à distance.

Au Japon, une expérimentation va bientôt avoir lieu afin de tester la recharge sans fil de wearables par le réseau 5G. L’idée est qu’une très légère charge électrique permette de recharger automatiquement les objets tels que les montres ou les écouteurs connectés à proximité. Toutefois, pour des questions de législation, ce n’est pas encore demain que vous pourrez en profiter.

Selon Nikkei Asia, repris par Ttx Studio, le groupe de télécommunications japonais SoftBank s’apprête à tester une technologie permettant de recharger dans la rue, sans la moindre action, des wearables tels que des montres ou des écouteurs connectés. Les dispositifs techniques nécessaires seront directement implantés dans les stations 5G déployées par SoftBank. Il faut néanmoins le feu vert des autorités pour pouvoir lancer ce test grandeur nature.

Cette opération se déroule tandis que SoftBank continue de remplacer toutes ses antennes 4G par des stations 5G, un travail de longue haleine. L’opération consiste à émettre une très légère charge électrique, de l’ordre de 1mW, dans la bande de haute fréquence de 28 GHz utilisée dans la communication 5G, suffisante pour recharger les appareils situés à proximité. Selon SoftBank, cette puissance, qui a une portée d’environ 10 mètres, sera totalement inoffensive sur la santé. À terme, cette portée pourrait même être étendue à 100 mètres.

Si cette expérience est un succès et que le gouvernement autorise ce procédé, alors SoftBank prévoit de commercialiser sa technologie dès 2025. Ailleurs, à commencer par la France, ce type d’initiative sera également conditionnée à la bonne volonté des autorités. Et ce n’est pas gagné !

L’idée de pouvoir, un jour, sans infrastructure supplémentaire, recharger ses appareils connectés via le réseau 5G environnant fait son chemin depuis un petit moment, au Japon et ailleurs. Plus tôt cette année, des chercheurs américains ont ainsi travaillé sur la possibilité de transformer une partie du réseau 5G en réseau électrique, capable de recharger de petits objets connectés à proximité. Ils ont pour cela développé de minuscules antennes qui se fondent parfaitement dans le décor, capables de capturer des ondes millimétriques et de les transformer ensuite en énergie, renvoyée vers des objets connectés aux alentours.

A chaque fois, l’idée est de tirer parti du réseau 5G pour alimenter en énergie différents appareils connectés, sans la moindre contrainte pour les utilisateurs. Dès lors, ces appareils se retrouvent constamment chargés, pour peu qu’ils se trouvent à proximité d’un réseau 5G. A noter que ce type de solution permettrait également de réaliser des économies d’énergie, sans pour autant nuire à la qualité du réseau 5G.

A défaut d’utiliser le réseau 5G, certains travaillent sur la recharge via la lumière, grâce à de petits modules photovoltaïques apposés sur les appareils comme le propose la startup française Dracula Technologies, ou via des ondes hertziennes comme c’est le cas dans les laboratoires de chez Xiaomi.

David Bénard, avec Ttx Studio