A l’occasion de la visite du DG de l’AIEA Rafael Mariano GROSSI à DAKAR et l’annonce d’un TEP-SCAN pour le Sénégal, nous nous sommes intéressés à cette spécialité peu connue du public. Le Professeur Serigne Moussa BADIANE spécialiste de médecine Nucléaire nous a apporté des éclairages sur la question.

Pr BADIANE, qu’est-ce que la médecine nucléaire et quel est son utilité pour les patients ?
La médecine nucléaire est la spécialité médicale qui utilise de la radioactivité à très faible dose dans un but diagnostique et ou thérapeutique.  Concernant le volet diagnostique la dose de radioactivité administrée au patient nous permet de réaliser des images des organes, des fonctions et des lésions ciblées.  Il existe également dans le même volet diagnostique une entité consacrée aux analyses biologiques dénommée la radio immunologie.  Celle-ci nous permet de doser des hormones, des marqueurs biologiques des cancers ou des concentrations de médicaments dans le sang du patient.  Concernant le volet thérapeutique la radioactivité administrée au patient va directement dans l’organe où la lésion ciblée pour détruire les tissus pathologiques.  Nous parlons dans ce cas de radiothérapie métabolique. Celle-ci est extrêmement importante et indispensable dans la prise en charge des cancers et des hyperthyroïdies entre autres.  Nous pouvons également dans certaines situations placer des sources radioactives directement au contact des lésions cancéreuses à travers des cavités naturelles par exemple.

LIRE AUSSI  OMVS: Plus de 10 mille emplois locaux pour la réalisation du barrage de Gourbassi

Quelle est alors la différence avec la radiothérapie des cancers actuellement disponible au Sénégal ?
La radiothérapie consiste à exploiter une source de rayonnement située à distance du corps pour irradier une région bien délimitée dans le but de détruire les tissus pathologiques, alors qu’en médecine nucléaire la source de rayonnement est généralement injectée pour atteindre les lésions grâce au métabolisme ou placée au contact de la lésion à traiter dans certaines situations. Le choix de chaque technique est guidé par la démarche adaptée pour le patient.

Le DG de l’AIEA a annoncé un tep-scan pour le Sénégal, pouvez-vous nous dire dans un langage simple de quoi s’agit-il et quel est l’intérêt d’un tel équipement ?
Le TEP-SCAN est un équipement moderne qui permet de réaliser des images qui nous renseignent sur le métabolisme donc le fonctionnement des organes et des tissus ciblés de même que leur morphologie.  Par exemple si nous voulons étudier le niveau d’extension ou de dissémination d’un cancer dans l’organisme, nous pouvons injecter au patient du sucre contenant une faible dose de radioactivité. Les cellules cancéreuses étant avides de sucre, elles capteront l’essentiel du sucre injecté. Ainsi la cartographie par le TEP-SCAN de la répartition dans le corps du sucre injecté grâce au rayonnement radioactif qu’il émet, nous permet d’évaluer le niveau d’extension ou de dissémination du cancer. Ainsi, les images obtenues nous permettent de décider de la stratégie thérapeutique à adopter. Je voudrais préciser également que l’acquisition de cet outil s’articule parfaitement avec le projet de création d’un centre d’oncologie de référence au Sénégal.

LIRE AUSSI  Bourses étudiants: Ecobank annonce un incident technique sur le site

Ces techniques de médecine nucléaire sont-elles dangereuses pour les patients ?
En médecine nucléaire nous veillons strictement sur la protection les patients des professionnels et du grand public, c’est ce qu’on appelle la radioprotection. Le bénéfice du patient est de très loin supérieur aux risques. D’ailleurs pour vous rassurer, sachez que les doses de radioactivité administrées sont le plus souvent inférieures à celle que l’on peut recevoir dans le cadre des scanners de routine.

Professeur par quoi souhaiteriez-vous conclure cet entretien ?
En fin, je voudrais juste dire que la médecine nucléaire est une spécialité de pointe devenue indispensable dans l’offre de soins car nécessaire pour l’exploration dans beaucoup de situations pathologiques mais également pour la prise en charge thérapeutique des cancers en particulier. Dans la démarche actuelle de l’état qui vise à offrir au sénégalais une médecine moderne avec un plateau technique relevé, il est impératif que la médecine nucléaire soit prise en compte à travers un plan de déploiement et de développement maitrisé sur le territoire national.


Propos recueillis par Aminata DEME

Source: senesante.com

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet