dimanche, octobre 2, 2022

Africa Green ICT Forum: Huawei et Informa Tech appellent à des actions collectives pour une Afrique verte

0 commentaire

L’Africa Green ICT Forum 2021, co-organisé par Huawei en partenariat avec Informa Tech, s’est tenu le 7 décembre dernier sur le thème “Construire une Afrique verte, combler le fossé énergétique”. L’événement virtuel a réuni des leaders de l’industrie de Huawei, GSMA, Uptime Institute, Omdia, Chemtech Solar, la Banque africaine de développement, Orange Mali, Vodafone Egypt et Egyptian Petroleum Pipelines Company. L’objectif : examiner en profondeur les moyens par lesquels les technologies numériques peuvent alimenter la croissance des TIC vertes et par là même accélérer en Afrique la transition vers une énergie plus respectueuse de l’environnement.

Alors que la dynamique mondiale en faveur de la neutralité carbone s’intensifie, il est plus que jamais temps de réduire progressivement l’utilisation et la production de combustibles fossiles en Afrique, en adoptant les nouvelles technologies. “La neutralité carbone est devenue un consensus et une mission mondiale. Je pense qu’il s’agira de l’un des plus grands changements des 30 à 40 prochaines années. Elle va non seulement révolutionner la production et la consommation d’énergie, mais aussi offrir des opportunités pour mettre à niveau toutes les industries et repenser notre économie et notre société”a déclaré le Dr Fang Liangzhou, Vice-Président et CMO de Huawei Digital Power, lors du forum.

Huawei Digital Power, l’un des principaux fournisseurs mondiaux de produits et de solutions d’énergie numérique, s’engage à intégrer les nouvelles technologies dans le développement d’une énergie propre et numérisée, afin de conduire l’innovation vers un avenir plus vert. “En visant la neutralité carbone et l’énergie propre, Huawei Digital Power a aidé ses clients à générer 403,4 milliards de kWh d’électricité verte et à économiser 12,4 milliards de kWh d’électricité, ce qui équivaut à réduire les émissions de carbone de plus de 200 millions de tonnes et à planter 270 millions d’arbres “a ajouté le Dr Fang.

Sans énergie abordable, fiable et durable, il ne peut y avoir de transformation numérique en Afrique, ni de gain de compétitivité à l’ère post-pandémique. Les défis chroniques du secteur de l’énergie en Afrique – tels que les faibles taux d’électrification, l’approvisionnement insuffisant et instable en électricité et les prix élevés – minent considérablement la compétitivité numérique de la région.

Huawei est depuis longtemps un contributeur dévoué à la transition vers les énergies renouvelables en Afrique. Alvin Gong, Président du département commercial de Huawei Northern African Digital Power, a partagé l’expérience réussie et les meilleures pratiques de Huawei en matière de remplacement des générateurs diesel par de l’énergie solaire et d’utilisation de l’énergie des sites TIC lors du forum virtuel.

“Il existe une pierre angulaire et deux moteurs pour le développement de l’énergie numérique en région Northern Africa. L’introduction et la mise en œuvre de politiques visant à promouvoir le développement de l’industrie des énergies vertes servent de pierre angulaire ; les deux moteurs font référence à l’accès à l’énergie solaire et à l’élimination du pétrole, ainsi qu’à l’accès à une énergie propre et abordable pour un plus grand nombre de personnes“, a déclaré M. Gong.

De nombreux autres acteurs de l’industrie présents à l’événement ont également partagé leurs points sur le rôle important du secteur des TIC dans la croissance verte de la région. “Les temps difficiles appellent les mesures audacieuses : notre planète a besoin de notre intervention”a déclaré M. Ahmed Arnous, spécialiste principal de Vodafone Egypt, qui a présenté le programme de réduction du diesel de Vodafone lors de l’événement et a partagé le projet de Vodafone d’acheter 100% de l’électricité provenant de ressources renouvelables d’ici 2025.