La stratégie hyper locale du groupe, établie de longue date, est une approche hybride à plusieurs volets combinant l’acquisition de contenu local, la production locale et le développement de contenu local par le biais de partenariats de production internationaux.

MultiChoice, société panafricaine de divertissement, a encore élargi son offre hyper locale avec le lancement de deux nouvelles chaînes de télévision – Maningue Magic et Kwenda Magic – destinées respectivement aux publics du Mozambique et de l’Angola.

La stratégie hyper locale du groupe, établie de longue date, est une approche hybride à plusieurs volets combinant l’acquisition de contenu local, la production locale et le développement de contenu local par le biais de partenariats de production internationaux.

Les nouvelles chaînes de langue portugaise diffuseront des drames, des telenovelas, des versions locales d’émissions de télé-réalité à succès, des comédies hilarantes, du contenu international doublé et de la musique locale sur les plates-formes DStv et GOtv dès leur lancement le lundi 17 janvier.

« Ces lancements de chaînes constituent une étape importante pour MultiChoice et notre stratégie hyperlocale », déclare Joao Ribeiro, responsable des chaînes Kwenda Magic et Maningue Magic. « La mission de MultiChoice est de présenter la diversité et la richesse de la culture africaine à travers l’histoire profonde de notre continent. Le fait de disposer de deux nouvelles chaînes diffusées 24 heures sur 24 dans des langues locales, avec du contenu produit localement, constitue une plateforme incroyablement puissante pour y parvenir. »

Au cours des 18 derniers mois, MultiChoice a augmenté son offre de contenu local en lançant plusieurs chaînes, dont Pearl Magic Prime, Akwaaba Magic et Abol TV en Ouganda, au Ghana et en Éthiopie, ainsi que des coproductions internationales à succès comme Reyka et des productions locales en cours comme le toujours populaire Big Brother Naija.

Le contenu local reste un élément central de la stratégie de différenciation du groupe. Le groupe a produit 2 692 heures supplémentaires de contenu local en 2021 (soit une croissance de 41 % par an). La bibliothèque de l’ensemble de contenu local de MultiChoice approche désormais les 66 000 heures et représente 45 % des dépenses totales en contenu de divertissement général.

Bien que cette proportion soit conforme aux objectifs en matière de contenu local, le groupe prévoit d’augmenter encore davantage les investissements dans ce domaine. Selon M. Ribeiro, les nouvelles chaînes donnent déjà un sérieux coup de pouce aux industries de production des deux pays.

« Jusqu’à présent, les producteurs indépendants avaient peu de débouchés pour leur travail et devaient agir à plusieurs niveaux, se battant pour obtenir des budgets et pour que leur contenu soit diffusé », explique M. Ribeiro. « Nos chaînes exigeant du contenu 24 heures sur 24, nous pouvons désormais inviter les producteurs locaux à présenter des idées, à commander et à développer des projets et à payer pour leur travail des tarifs équitables conformes au marché. »

« En investissant dans l’industrie, nous créons des opportunités pour les talents locaux, nous racontons des histoires locales et nous ajoutons à la stabilité de l’industrie. Nous nous engageons à faire croître l’industrie dans les pays où nous opérons, et à fournir un contenu qui résonne avec nos téléspectateurs », déclare Ribeiro.

Selon M. Ribeiro, au cours des mois passés par MultiChoice à mettre en place la chaîne, les professionnels de la radiodiffusion des deux pays ont été exposés à de nombreuses nouvelles opportunités. Les personnes qui travaillent pour la production de contenu ont désormais plus d’options et sont moins susceptibles de quitter le secteur à cause de pénurie de travail.

« Nous commandons des travaux à des producteurs établis ainsi qu’à de plus petites entreprises sur tout le continent, tout en créant des opportunités pour les anciens de la MultiChoice Talent Factory« , explique M. Ribeiro.

À propos de l’hyper localisation et de la production de contenu en cours en Afrique, le PDG de MultiChoice Africa, Fhulufhelo Badugela, déclare : « Lorsque nous développons des chaînes locales ou produisons du contenu local, nous cherchons à créer une plate-forme qui reflète la culture locale, afin que le public se voie représenté dans le contenu qu’il regarde.

« La localisation va au-delà de la simple reproduction de formats populaires dans une autre langue ou avec un autre casting », poursuit M. Badugela. « Il s’agit d’intégrer dans les histoires les conventions sociales, sexuelles et religieuses d’un pays, ainsi que les tendances de la culture pop comme la musique, les influenceurs et les célébrités. C’est ce qui rend notre stratégie hyperlocale unique et passionnante. »

Parmi les émissions diffusées sur Maningue Magic, citons la telenovela Maida, qui raconte l’histoire d’une adolescente naïve qui quitte la campagne pour la grande ville ; l’émission de musique fièrement mozambicaine Estação do Boss ; Date My Family Moçambique, une version locale de l’émission de téléréalité à succès. The Influencer, une série originale mozambicaine, racontera l’histoire d’une fille qui poursuit le rêve de devenir un influenceur numérique et qui se retrouve sur un réseau de drogues et de prostitution. Top+, présentera des artistes et des personnalités célèbres du Mozambique et d’Afrique qui attirent l’attention sur les réseaux sociaux. Txunado, un magazine sur la mode, les arts et le style de vie au Mozambique.

Sur Kwenda Magic, les émissions phares comprennent O Rio, une adaptation angolaise de la télénovela populaire de 1Magic, The River ; Makongo, un nouveau drame sur la vie d’un jeune homme à Luanda ; et Salão de Beleza, un sitcom sur un établissement de Luanda et ses clients divers et dramatiques.