jeudi, juillet 7, 2022

Collecter du brouillard pour produire de l’eau potable, le projet fou des étudiants de DAUST pour sauver la planète.

0 commentaire

Collecte d’eau passive : Apprendre du scarabée du désert du Namib (Biomimétisme)

De nombreuses personnes dans le monde luttent pour avoir suffisamment d’eau douce pour les nécessités quotidiennes. De plus, à mesure que le monde se développe et que l’environnement devient davantage affecté par le changement climatique, l’accès à l’eau potable diminue.

Les nouvelles technologies et le biomimétisme sont des solutions constantes pour rendre la collecte et la purification de l’eau faciles, fiables et abordables. Partout sur Terre, l’atmosphère environnante contient de l’eau qui peut être collectée, et sur la base de l’objectif de notre projet, nous nous sommes concentrés sur un mécanisme de base pour la collecte de l’eau. La collecte du brouillard, une solution innovante parmi des milliers, fait référence à la collecte de l’eau de l’air.

La nature a déjà résolu bon nombre des problèmes auxquels nous sommes confrontés. Inspirée par la technique de collecte du brouillard du scarabée du désert du Namib qui collecte l’eau du brouillard (en raison de sa mouillabilité de surface unique), des étudiants de DAUST ont fabriqué un collecteur de brouillard selon les mêmes principes pour récupérer l’eau du brouillard dans le respect de l’environnement.