lundi, octobre 3, 2022

Elections Législatives au Sénégal : une application pour contrôler les listes de parrainage

0 commentaire

Pour la transparence des élections législatives qui se profilent à l’horizonune application informatique de contrôle des listes de parrainage a été exposée, hier, jeudi 31 mars, à la salle de conférence de la Direction générale des Elections,en présence de la du Collectif des organisations de la société civile pour les élections (Cosce) et de la plateforme des acteurs de la société civile. Cette tribunea été une occasion pour la société civile de révéler ses préoccupations sur la vérification des listes,mais aussi elle a appelé le pouvoir tout comme l’opposition au dialogue pour le maintien de la paix. 
  
  
  
Pour la transparence des élections, hier, jeudi, 31 mars 2022, leCollectif des organisations de la société civile pour les élections (Cosce) et la plateforme des acteurs de la société civile ont rencontré la Direction générale des élections et assisté àcette occasion à une séance d’exposé sur l’application informatique du contrôle des parrainages, à la salle de conférence de la Direction générale des Elections.

Invitée par la Dge à cette rencontre, la société civile a porté à la connaissance de ladite entité ses préoccupations. Parmi celles-ci, il y a la composition de la commission de réception et de contrôle des parrainages, les critères et modalités du contrôle, les motifs de rejet ou de renvoi, l’ordre de passage des listes pour le  contrôle des parrainages, l’ordonnancement des parrainages par région et le minimum requis ainsi que les dépassements au niveau régional et national, un mode de contrôle permettant de tenir compte des erreurs matériels, les doublons internes et externes, le jour et l’heure d’ouverture du dépôt des parrainages,la participation de la société civile à la commission de réception et de contrôle des parrainages comme observateur. 


Suite à ces points qui ont été soulevés par la société civile, un exposé sur l’application informatique du contrôle des parrainages a été fait. Satisfaite, la société civile n’a pas manqué de saluer les améliorations notables apportées aux modalités de contrôle des parrainages.En effet, il s’agit d’une application de contrôle multicritères permettant d’identifier l’électeur en cas d’erreur matérielle, le contrôle des parrainages en présence de la Cena, des mandataires des listes contrôlées et de la société civile, la réaffectation de l’électeur dans sa région d’origine sans préjudice de la recevabilité de la liste si le minimum régional requis est atteint, le contrôle de la liste jusqu’à concurrence du minimum requis en cas de dépassement ainsi que l’acceptation par l’administration d’apporter une plus grande précision dans la fixation du jour et de l’heure d’ouverture du dépôt. 


Outre cet exposé, elle a aussi recommandé à l’administration de parfaire le système de parrainages en prenant les dispositions indispensables permettant de faire du parrainage un système qui garantit pleinement l’égalité des candidats, le secret du vote ainsi que la libre participation aux élections.Ainsi, pour que cela se fasse, la société civile a fait état d’un ordre de passage des listes de candidats pour le contrôle des parrainages fondé sur des critères justes et non discriminatoires, de la non limitation du nombre de listes qu’il est possible de parrainer et la mise en place d’une instance de recours pour les listes ayant fait l’objet de rejet. 

Avec LES ECHOS