Une mafia familiale a siphonné plusieurs comptes dormants à la Banque atlantique du Sénégal (Bas). Ndèye Khar lyane Ba, chargée de clientèle à l’agence de Pikine, était à la tête du réseau.

Tout commence lorsque la Banque atlantique du Sénégal (Bas) a formulé une plainte à la Division des investigations criminelles (Dic) contre Ndèye Khar lyane Ba pour escroquerie portant, dans un premier temps, sur 33.075.000 Fcfa. Il ressortait de la plainte que Ndèye Khar lyane Ba, chargée de clientèle à la Bas, a fait usage de faux ordres de virement pour commettre des détournements de fonds.

Le chef du service juridique de la Bas a indiqué aux enquêteurs que Ndèye Khar lyane Ba a été recrutée en qualité de chargée de clientèle sur la base d’un contrat à durée déterminée.

Selon le plaignant, en poste à l’agence de Pikine, elle a profité de ses prérogatives pour faire activer le compte-épargne d’Ali Choucair et y retirer 180.000 Fcfa qu’elle a viré sur le compte de sa soeur Ouleymatou Ba à l’aide d’un faux ordre de virement.

D’après ce dernier, cela a provoqué une protestation de la part d’Ali Choucair lequel a saisi la Bas d’une lettre de réclamation, ce qui a permis de démasquer Ndèye Khar lyane Ba. En réaction, le chef du service juridique a soutenu que la banque a mené des recherches qui ont révélé l’existence d’un autre virement de 33.075.000 Fcfa tiré d’un autre compte-épargne, par la mise en cause au profit du sieur Assane Badiane.

A en croire le représentant de la Bas, Ndèye Khar lyane Ba avait pour cible les comptes dormants, c’est-à-dire ceux qui sont inactifs depuis un long moment. Lors de son interrogatoire, Ouleymatou Ba a reconnu les faits. Elle a déclaré avoir accepté le virement de 180.000 Fcfa car Ndèye Khar lyane Ba lui avait fait croire que son compte était clôturé. D’après ses dires, c’était la seule opération et qu’elle avait d’ailleurs restitué le montant en cause à la banque.

Dénégations, aveux et rebondissements

Interpellée, Ndèye Khar lyane Ba a avoué avoir détourné la somme de 33.075.000 Fcfa qu’elle a subtilisé du compte de la dame S. Bourgi. Elle a signalé que ce compte était resté inactif depuis 2014. Ainsi, elle l’a débloqué afin de disposer des fonds.

Son modus operandi consistait à envoyer à la direction de la Bas un mail pour la levée du blocage prétexte que S.Bourgi voulait faire un virement. Sa demande traitée avec succès, Ndèye Khar lyane Ba établissait un faux ordre de virement avant d’imiter la signature de S.Bourgi et de valider le virement au profit d’Assane Badiane.

Mais, le bénéficiaire n’étant pas titulaire d’un compte bancaire à la Bas, pour réussir son forfalt, Ndèye Khar lyane Ba, grâce à ses accés, s’introduisait dans le système informatique de la banque pour ouvrir le compte pour le client dénommé Abdou Khadre Badiane qu’il a changé avec les filiations de son défunt beau-père, en l’occurrence Assane Badiane. De cette manière, elle a créé un compte fictif où elle a viré les a 33.075.000 Fcfa.

Pour le retrait des fonds, Ndèye Khar lyane Ba a soutenu qu’unePersonne dont elle ignorait l’identité l’a effectué pour son compte en contrepartie d’une commission de 200.000 Fcfa et avec l’aide de la carte nationale de feu Assane Badiane qu’elle lui avait remise. Elle a prétendu, ensuite, avoir dérobé la carte nationale d’identité de son beau-père dans les bagages de son époux El Hadj Malick Badiane. D’après ses dires, son époux ne serait pas impliqué et elle aurait agi seule.

Par ailleurs, concernant le détournement de 180.000 Fcfa, Ndèye Khar lyane Ba déclaré avoir activé le compte dormant d’A.Choucair et établi un faux ordre de virement. C’est de cette manière, dit-elle, qu’elle a viré ce montant sur le compte bancaire de sa sœur Ouleymatou Ba qui l’a encaissé pour ensuite le lui transférer via Wave.

Par rapport à l’utilisation faite du montant de 33.075.000 Fcfa, Ndèye Khar lyane Ba a souligné avoir acheté un terrain de 300 m2 à Saly (Mbour) à 10 millions de Fcfa et construit une villa d’une valeur de 40 millions de Fcfa environ.

Pour terminer, elle dira n’exercer aucune activité génératrice de revenus et que la boutique lyane Shop serait la propriété de sa soeur Aminata lyane Ba.

Mais, entendue, Aminata lyane Ba a rejeté les allégations faite par sa soeur. Elle a révélé que la boutique était entièrement financée par cette dernière et elle est spécialisée dans la vente de produits cosmétiques. Interrogée à nouveau, Ndèye Khar lyane Ba est revenue sur sa version. Elle a avoué qu’après entente préalablement pour commettre leur forfait, son époux El Hadji Malick Badiane lui a volontairement remis la carte nationale d’identité incriminée.

Poursuivant ses déclarations, elle a souligné avoir remis ladite pièce au nommé Ibrahima Loum qui s’est fait passer comme étant Assane Badiane et a retiré l’intégralité du montant de 33.075.000 Fcfa sur le compte fictif.

Lors de sa seconde audition, le responsable de la Bas a signalé la découverte d’un autre détournement de 2.500.000 subtilisés sur des comptes dormants par la mise en cause.

Convoqués et entendus, El Hadji Malick Badiane et Ibrahima Loum ont reconnu les faits. Lors de son interrogatoire, El Hadji Malick Badiane a informé avoir agi en complicité avec son épouse pour détourner le montant de 33.075.000 Fcfa. 

Après avoir mûri leur plan sournois, il a soutenu avoir remis la carte nationale d’identité de son defunt père à Ndèye Khar lyane Ba afin de faciliter le retrait, il a confirmé que les fonds ont été retirés et mis à sa disposition par Ibrahima Loum qui a reçu en fait une commission de 460.000 Fcfa.

Conformément à la volonté de son épouse, El Hadji Malick Ba- diane a souligné avoir lui même acheté à Saly un terrain de 300 m2 et construit une villa. Il a signalé avoir versé un montant de 2 millions de Fcfa à Ndèye Khar Iyane Ba qui l’a investi dans la vente de produits cosmétiques. Dans le même registre, il a acheté un véhicule de marque Peugeot 5008 à 4.800.000 Fcfa pour faire du transport. D’après ses dires, il aurait revendu le véhicule à 3.800.000 Fcfa pour continuer les travaux de la villa.

La boutique lyane Shop  sous scellé

Quant à Ibrahima Loum, il a affirmé, lors de son audition, avoir usurpé l’identité du défunt Assane Badiane. Il a soutenu s’être rendu à l’agence Banque atlantique de Pikine où il a été reçu par Ndèye Khar lyane Ba. Ainsi, cette dernière lui a remis la pièce d’identité incriminée et lui a demandé de se présenter à la caisse pour retirer le montant de 33.075.000 Fcfa. Il a précisé avoir empoché un montant de 460.000 Fcfa qu’El Hadji Malick Badiane lui a versé en plusieurs tranches via Wave.

La perquisition effectuée au domicile du couple Badiane à Guédiawaye n’a pas permis de retrouver la carte d’identité de feu Assane Badiane. Toutefois, il a été constaté la présence dans leurs affaires d’un chéquier de la Banque atlantique appartenant à Ouleymatou Ba. Par ailleurs, la boutique à l’enseigne lyane Shop a été placée sous scellé et sa garde confiée à Aminata lyane Ba. Ndèye Khar lyane Ba, El Hadji Malick Badiane, Ouleymatou Badiane et Ibrahima Loum ont été mis à la disposition du parquet.

Avec le Journal Libération