mercredi, juillet 6, 2022

Crfpe de Dakar, une Fab-Lab pour la formation des enseignants et médiateurs numériques

0 commentaire

Après les écoles franco-sénégalaises de Dial Diop et Fann, c’est au tour du Centre régional de formation des professionnels de l’éducation (Crfpe) de Dakar d’étrenner sa Fab-Lab.

L’espace de création et d’innovation, destiné à la formation des formateurs d’enseignants et médiateurs numériques et à la valorisation de l’utilisation du numérique dans les séances d’enseignement, a officiellement démarré ses activités vendredi, lors d’une cérémonie présidée par le Préfet de Rufisque, Serigne Babacar Kane.

«Au-delà de la réduction de la fracture numérique, les Fab-Lab participent au renforcement de capacités des enseignants et à l’amélioration des environnements d’enseignement et d’apprentissage», a indiqué Moustapha Diagne, directeur de la Formation et de la communication au ministère de l’Education nationale, lors de son allocution.

«Cette assistance logistique et technique participe à la formation des enseignants et formateurs pour une bonne intégration du numérique dans les enseignements- apprentissages ; ce qui passe par la maîtrise des techniques d’élaboration de scénarii pédagogiques et de dématérialisation des supports», a poursuivi M. Diagne, exhortant le directeur du centre à un bon usage et un entretien optimal des équipements.

D’après les documents remis lors de la rencontre, le projet a défini une stratégie de dissémination à l’échelle nationale, à travers la formation de formateurs et la mise à disposition de tous les supports didactiques développés sur la plateforme SenProf. «Grâce à ces artifices technologiques magiques que sont les cartes Sd, on peut avoir des contenus pédagogiques sur les smartphones, qui permettraient sans avoir de connexion, où que l’on soit au Sénégal, d’avoir accès à ces contenus et de pouvoir les montrer aux élèves et de pouvoir les manipuler», a souligné le conseiller en Coopération à l’ambassade de France, Régis Dantaux. «L’idée est que ces Fab-lab puissent perdurer comme des lieux de formation et d’application de notre coopération éducative dans ce domaine en particulier», a-t-il poursuivi tout en ouvrant d’autres perspectives avec la mise en œuvres des Fab-lab. «Nous avons à cœur, à travers ce projet, de renforcer la coopération entre les Crfpe du Sénégal, en particulier votre Crfpe monsieur le directeur, et nos Instituts nationaux supérieurs du professorat et de l’éducation en France (Inspef), qui sont les alter ego des Crfpe. L’idée étant toujours de renforcer encore plus la coopération dans le domaine éducatif entre la France et le Sénégal», a-t-il dit, évoquant l’accueil d’élèves-maîtres voire de formateurs français dans ce cadre. «Nous aussi nous avons des choses à apprendre et voulons nous enrichir aussi», a posé le conseiller en Coopération.

Avec Le Quotidien