lundi, octobre 3, 2022

« Community Summit », le rendez-vous annuel du réseau international de la French Tech

0 commentaire

« Community Summit », le rendez-vous annuel du réseau international de la French Tech

L’ensemble des Communautés et Capitales French Tech s’est réuni le 14 juin à la veille du salon Viva Technology. Pandémie oblige, la dernière édition remonte à 2019 et malgré le contexte la French Tech a pu continuer sur sa lancée et consolider son succès international.

Clara Chappaz, la directrice de la Mission French Tech, a rappelé le parcours remarquable de la French Tech depuis 2013. Aujourd’hui, le label rassemble un réseau de 13 capitales et 100 communautés. Les startups ont créé 1M d’emplois directs et indirects, 26 « licornes » (capitalisation boursière de plus de 1 milliard de dollars). Rien qu’en 2021, les levées de fonds des startups de la French Tech représentent 11.6 milliards de dollars.

La priorité est désormais aux « scale up », ces jeunes entreprises au développement fulgurant qui s’imposent globalement. Pour le gouvernement français, le défi posé à ces jeunes entreprises internationales est d’arriver au niveau de puissance économique des champions américains ou chinois. Le développement de la French Tech coïncide avec les enjeux actuels, écologiques et sociétaux, ainsi que la souveraineté technologique et industrielle.

L’accent sera mis sur les secteurs stratégiques du plan France 2030, avec des programmes de soutien spécialisés (écologie, agriculture, santé, « deeptech », industrie). 50% des crédits du plan France 2030 iront aux startups, ce qui est un virage stratégique majeur et tout à fait remarquable de la part du gouvernement français. Par ailleurs, le soutien des entrepreneurs issus de la « diversité » (par opposition aux étudiants des grandes écoles élitistes notamment) se poursuit avec le programme inclusif « Tremplin ».

Pour relever le défi de la taille globale, les enjeux principaux sont le financement, le cadre réglementaire et le recrutement. Il s’agit aussi de rééquilibrer les secteurs, le numérique est surreprésenté au détriment de l’industrie (une seule licorne industrielle : Exotec), avec encore trop peu d’ «Agritech » et pas encore de champion global dans le quantique alors qu’il s’agit de deux secteurs phares du pays.

Les Communautés French Tech internationales, dont Maurice fait partie, ainsi que Madagascar et 7 autres pays africains, sont encouragées à proposer des projets pour la saison 2022-23 du Community Fund, le dispositif de financement public-privé de la French Tech. Les thèmes prioritaires sont : « Expansion & Talents”, “Innovations de rupture”, “Transition écologique”, « Diversité ».

Des ateliers thématiques ont mis l’accent sur l’animation du réseau, afin de mieux collaborer ensemble et contribuer à l’expansion des startups et à l’identification des « talents ». Alice Woda et Daphné Lora, respectivement en charge de l’international et des territoires, ont pu ainsi identifier de nombreuses idées et suggestions en termes d’outils, de sujets de communication et d’animation. « Nous souhaitons mettre en œuvre des actions conjointes entre nos Communautés dans les mois à venir et dans la continuité de notre Tech4Good Challenge », déclare Laurent Montaigne, membre du Conseil de la French Tech Maurice.