samedi, août 13, 2022

DigiTruck Sénégal, une classe mobile pour former gratuitement  5000 jeunes mal desservis en compétences numériques

0 commentaire

Huawei Sénégal et le Ministère de la jeunesse ont signé ce vendredi 1er juillet, à Dakar, un protocole d’accord pour la mise en place de «DigiTruck Sénégal». Il s’agit d’un projet innovant constitué d’un bus à énergie solaire, équipé d’ordinateurs et de matériels d’apprentissages et dont la mission est d’apporter gratuitement des compétences numériques aux communautés mal desservies au Sénégal.

La formation des jeunes dans le domaine du numérique occupe une place très importante dans la stratégie de Huawei Sénégal. En plus de ses nombreux programmes de soutien et d’accompagnement dans le domaine de l’éducation, la filiale chinoise a décidé de s’attaquer aux communautés vulnérables n’ayant pas la chance d’avoir accès aux outils numériques pour une bonne formation.  Selon Nathan Li, Directeur Général de Huawei Sénégal, « Digitruck Sénégal  vise à favoriser l’inclusion numérique en offrant une formation gratuite aux compétences numériques de base aux jeunes sénégalais vulnérables».

Lancé dans plusieurs pays dont le Sénégal,  le projet  Digitruck,se veut être une classe mobile équipée d’un accès Internet et d’appareils intelligents tels que des ordinateurs, des smartphones.

Signature du protocole d'accord entre le ministre de la Jeunesse et le Directeur Général de Huawei Sénégal

Entièrement alimenté à l’énergie solaire, le bus peut atteindre les zones les plus reculées d’un pays. C’est pour cette raison que Digitruck  fera le tour des 14 régions du Sénégal pour apporter des compétences numériques aux jeunes les plus vulnérables.

Pour Mor Khoudia Ndiaye, Secrétaire Général du ministère de la jeunesse , ce projet est une grande opportunité pour les jeunes car il permettra de renforcer leurs capacités dans le domaine du digital, la robotique, le codage. «C’est pourquoi le ministère compte mobiliser  ses centres départementaux d’éducation populaire et sportive pour mobiliser les jeunes non scolarisés pour qu’ils puissent  profiter de ce projet extrêmement important » at-il souligné.

Environ  5000 jeunes seront  formés en 3 ans

Plusieurs jeunes n’ont pas accès à internet dans les régions les plus reculées du pays.   Un déséquilibre qui se manifeste par un manque de ressources en infrastructures de base, une alphabétisation numérique accentuée, ce qui réduit les opportunités sur le plan intellectuel et socio-économique.

Photo de groupe entre l'équipe du ministère de la jeunesse et Huawei Sénégal

Photo de groupe entre l’équipe du ministère de la jeunesse et Huawei Sénégal

 

Avec l’aide du ministère de la jeunesse, Huawei compte former environ  5000 jeunes durant les 3 ans que va durer le projet. Ce protocole d’accord  qui marque la phase pilote du projet au Sénégal précédera celui qui sera signé avec le ministère de l’éducation nationale. En effet, à travers le projet DigiTruck, plusieurs jeunes du Sénégal auront la chance d’être en contact avec les outils numériques de dernière génération  pour se former.