samedi, août 13, 2022

Risques budgétaires: ces grosses menaces sur l’économie sénégalaise

0 commentaire

Malgré des perspectives assez optimistes avec un budget projeté à plus de 6000 milliards pour 2023, l’économie sénégalaise n’est pas à l’abri de risques macro-économiques in-ternes et externes. Le Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (2023-2025) les a passés en revue.

L’alerte est contenue dans le document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (Dpbep). En sus des prévisions et perspectives budgétaires pour la période 2023-2025, le document a aussi fait une revue des risques budgétaires pour le Sénégal sur cette période triennale.

Des risques dont la prise en compte est devenue un impératif face à un environnement sujet à des chocs imprévisibles, susceptibles de perturber, à tout moment, l’équilibre macro budgétaire. Les risques macroéconomiques sont appréhendés au niveau interne et externe. S’agissant des risques externes, des inquiétudes subsistent avec la persistance des effets de la pandémie de la Covid-19 ainsi que les tensions géopolitiques dans le monde résultant du conflit russo-ukrainien.

Le document souligne que la conjugaison de ces deux phénomènes a déjà des répercussions négatives sur les chaînes d’approvisionnements, le relèvement des cours du pétrole et du gaz ainsi que des produits alimentaires, en particulier, le blé, dont les importations africaines représentent à peu près 44%. Au regard des relations commerciales étroites qui existent entre le Sénégal et le Mali, la prolongation des sanctions de la Cedeao vis-à-vis de ce partenaire stratégique constitue un risque majeur pour l’économie nationale, notamment pour les cimenteries et ces effets pourraient s’amplifier.