samedi, août 13, 2022

Michael Raynor, Ambassadeur des USA au Sénégal salue la grande percée de Wave

0 commentaire

Michael Raynor, Ambassadeur des USA au Sénégal a salué la percée  très dynamique de la Fintech américaine Wave.

Répondant aux questions de nos confrères du journal Le Soleil, l’ambassadeur est largement revenu sur la coopération bilatérale entre le Sénégal et les Etats-Unis. « Nous sommes très fiers du secteur privé américain qui possède une technologie de pointe, respecte l’environnement et la responsabilité sociétale d’entreprise. Nous croyons que la meilleure façon de construire un développement économique durable et la création d’emploi, c’est d’allier nos projets de développement aux investissements du secteur privé. Nous avons présentement une cinquantaine d’entreprises américaines au Sénégal et j’ose croire que ce chiffre va augmenter dans les années à venir.  Les entreprises américaines établies ici travaillent à la fois pour leur prospérité, mais aussi pour celle du Sénégal» dit-il dans un long entretien avec le quotidien national.

Parlant des entreprises américaines basées au Sénégal, Michael Raynor magnifie  le travail abattu par Wave qui est une fintech américaine.  «Récemment, une entreprise qui évolue dans le secteur de l’énergie a, par exemple, signé une convention avec la Senelec pour étendre la distribution de l’électricité. Un autre exemple est que la fintech spécialisée en transfert d’argent et la plus dynamique du Sénégal est fondée par un Américain» rappelle-il.

Présente au Sénégal, Wave a pu révolutionner le marché du transfert d’argent avec son fameux 1% . La filiale américaine a d’ailleurs reçu recemment un financement d’une valeur de 90 millions d’euros de la part de  IFC  pour son développement au Sénégal et en Cote d’ivoire, sans compter  l’obtention  de la licence EME  auprès de la BCEAO  qui permet à la Fintech de proposer désormais ses services et produits financiers directement aux clients.

Selon l’ambassadeur des États Unis au Sénégal, «le secteur privé renforce ce que  nous faisons ici, mais aide également le Sénégal à atteindre ses objectifs de développement. Notre partenariat vise, par ailleurs, à renforcer la démocratie. Tout comme les Etats-Unis, le Sénégal a compris l’importance  de sauvegarder notre tradition démocratique, qu’il a besoin constamment d’aider cette démocratie. Nous avons récemment lancé un programme pour soutenir le processus électoral, y compris les élections territoriales du mois de janvier dernier, celles de juillet prochain, la présidentielle à venir, etc.»

Il ajoute : « Ce programme vise à renforcer les capacités des observateurs, à promouvoir le dialogue entre le Gouvernement et la société civile ainsi que les partis politiques. Elle promeut l’éducation électorale particulièrement chez les personnes qui ne seraient pas à l’aise de participer à des scrutins, surtout les primo-votants, les femmes et les personnes vivant avec un handicap. Nous travaillons avec le Sénégal pour aider et encourager leur participation aux scrutins dans leur propre pays et renforcer ainsi la démocratie