samedi, août 13, 2022

Le FONSIS et L’USAID signent un partenariat pour accélérer la compétitivité des entreprises

0 commentaire

Travailler ensemble pour promouvoir et améliorer un développement économique et social local durable, tel est la volonté affichée ce jeudi par Le FONSIS et l’USAID, à travers un partenariat.

Lors de ce protocole d’accord signé en présence du Directeur par intérim de l’USAID Sénégal, M. Zeric Smith et de M. Babacar Gning, Directeur Exécutif en charge des Investissements du FONSIS, les deux parties ont visé des domaines bien précis.

Il s’agit notamment du financement des PME-PMI à fort potentiel et le développement d’entreprises, avec notamment un focus particulier sur celles détenues par des femmes et des jeunes, du renforcement des capacités des entrepreneurs dirigeants d’entreprises dans les domaines de la préparation à l’investissement et de la mobilisation de ressources, ou encore l’accompagnement des entreprises du portefeuille du FONSIS dans la consolidation de leurs activités, notamment par l’appui au recrutement et la mise à disposition d’outils de gestion d’entreprise.

Les deux parties visent également la mobilisation des partenaires financiers et la promotion des mécanismes de co-investissement adaptés aux besoins des entreprises locales. « La signature de ce protocole est un jalon important dans la collaboration entre le FONSIS et l’USAID. Nos structures ont travaillé au cours des trois dernières années à développer et mettre en œuvre un fonds d’investissement dédié aux PME assorti d’un programme d’assistance technique pour le renforcement des capacités des entrepreneurs. L’objectif visé est d’accroitre les investissements privés dans les PME afin d’accélérer leur développement et de créer massivement des emplois formels », s’est félicité Babacar Gning, Directeur Exécutif en charge des Investissements du FONSIS.

Pour sa part, l’USAID estime que cet accord avec le FONSIS ainsi que d’autres accords signés avec des acteurs locaux que sont DER/FJ, la Korean Productive Center (KPC), le Women’s Investment Club (WIC) et la compagnie bp, permettront de « renforcer les capacités de plus de 200.000 jeunes et femmes et de susciter chez eux le désir de créer de nouvelles entreprises ».