jeudi, septembre 29, 2022

20 femmes outillées par le programme “Academy for women Entrepreneurs” reçoivent leur parchemin

0 commentaire

Appuyées par l’ambassade des États- Unis au Sénégal, vingt jeunes femmes entrepreneures, issues des régions de Dakar, Saint-Louis et Ziguinchor ont reçu samedi, leurs attestations de fin de formation.

Ces récipiendaires ont bénéficié d’une session de sept mois en entreprenariat et dans le domaine des affaires, dans le cadre du programme du gouvernement américain ‘’Academy for Women Entrepreneurs’’ (AWE), programme qui est piloté par l’ambassade des Etats-Unis en collaboration avec le WARC.

Les 20 jeunes entrepreneures, ont, au-delà de la formation, obtenu un soutien financier d’un montant de 10.000 dollars américains, soit 6.530.000 francs CFA. Ainsi,  chacune d’elle a reçu un peu plus de 300.000 francs CFA.

L’ambassadeur des Etats-Unis Michael Raynor a exprimé toute sa joie de voir de jeunes femmes entrepreneures sénégalaises acquérir des connaissances dans le domaine des affaires et en entreprenariat afin de soutenir leur ‘’économie mais aussi l’économie du Sénégal’’.

“C’est un programme qui aide les femmes à accéder aux réseaux professionnels et aux financements dont elles ont besoin pour agrandir leurs entreprises’’, a souligné M. Raynor.

Le diplomate précise que ce programme reflète l’engagement des USA en faveur de la croissance économique durable et inclusive et garantit l’autonomisation des femmes : “Elles sont déjà des entrepreneuses, ont déjà des sociétés. Le programme Academy for Women Entrepreneurs est développé pour les lancer sur la prochaine étape et assurer l’impact nécessaire pour leurs entreprises’’, a expliqué l’ambassadeur américain.

L’idée du programme consiste, dit-il, à essayer de garder le contact, renforcer leurs efforts et toucher les entrepreneuses partout”.

Le directeur du WARC, Pr. Ousmane Sène, s’est appesanti sur les relations de sa structure avec l’ambassade des Etats-Unis, la nécessité de soutenir les femmes, les jeunes et l’appui que le gouvernement américain, à travers sa représentation diplomatique, apporte aux ‘’couches vulnérables’’.

’Les relations du WARC et l’ambassade des Etats-Unis sont extrêmement serrées et productives. Il [le Warc] sert de facilitateur, l’ambassade soutient beaucoup de jeunes dans le cadre de beaucoup d’initiatives du département d’Etat’’, a rappelé Ousmane Sène.

Il estime que ‘’cela nous permet de mettre en œuvre, avec l’ambassade, quelque chose qui nous est très chère : la nécessité d’accompagner les jeunes, les groupes défavorisés, les femmes et les jeunes femmes.

Originaire de la région de Saint-Louis, Mariama Ndiaye Samb, l’une des récipiendaires évoluant dans le secteur de la vente et la distribution des consommables médicaux, magnifie l’importance de ce programme.

‘’J’ai constaté que le Sénégal a un plateau médical un peu faible. Je veux à terme participer au rehaussement de ce plateau, en permettant aux professionnels de pouvoir disposer en temps réel de matériel médical, et à la fin, créer des industries dans ce domaine’’, a-t-elle lancé.

Socialnetlink avec  APS