dimanche, novembre 27, 2022

Téléphonie mobile au Sénégal : Expresso en chute libre

0 commentaire

Décidément, les choses ne sont pas aux beaux fixes pour Expresso Sénégal. En effet, l’opérateur de téléphonie mobile a connu une véritable descente aux enfers. D’après le rapport sur le marché des communications électroniques 2021 de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP), Expresso a connu une régression sur plusieurs secteurs prospectés entre 2020 et 2021.

Le parc de lignes de la téléphonie mobile suit une tendance à la hausse au cours de l’année 2021. Il est de 19.859.981 lignes, soit une augmentation de 4,09% par rapport à 2020. Cet accroissement du parc de lignes de la téléphonie mobile est soutenu par les lignes post payées et prépayées qui ont cru, respectivement de 10,31% et 4,01% en 2021. Expresso Sénégal a enregistré́ une hausse de 0,97% de leur parc prépayé́.

Seulement, ce n’est pas satisfaisant, car l’opérateur a également enregistré́ une baisse de 0.58% de son parc post payé selon toujours le même rapport.Les parts de marché d’Expresso ont respectivement baissé de 0,57 point concernant la commercialisation des services mobiles. Cependant, selon l’Artp,  c’est une évolution en dents de scie, pour Expresso comparé à ses concurrents directs notamment Orange et Free Sénégal. En ce qui concerne le parc de lignes mobile, les parts de marché de FREE et EXPRESSO sont estimés respectivement à 23,34% et 6,58% en 2021.

Le chiffre d’affaires de la téléphonie mobile s’établit à 469,92 milliards de FCFA en 2021 contre 428,79 milliards en 2020, soit une hausse de 8,87%. Les investissements (hors coûts d’acquisition des fréquences) consentis par les opérateurs titulaires de licence sur le marché́ de la téléphonie mobile sont estimés à 74,93 milliards FCFA en baisse de 11,07%. Expresso malgré́ les efforts d’investissements notables en 2020, a revu à la baisse à plus de la moitié (52,35%) son niveau d’investissements en 2021.
Pour rappel, depuis quelques mois, Expresso est dans une mauvaise passe. Le bras de fer continue entre les employés de Expresso Sénégal et leur direction générale.