dimanche, novembre 27, 2022

TikTok Awards, les ratés d’une organisation

0 commentaire

La salle de spectacle du centre culturel Douta Seck de Dakar a abrité le vendredi 02 septembre dernier la 1ère édition de Sénégal Tik-Tok Awards qui récompense les meilleurs contenus par catégorie de ce réseau social. Un événement qui a connu des ratés sur le plan organisationnel.

Pour cette première édition organisée par Habib Ndiaye, CEO de la Start-up Bibocom digital, une agence Webmarketing et événementiel, sept catégories (Sargal, humour et court métrage, éducation et motivation, miss, cuisine, révélation et danse) étaient en lice.

Dans la catégorie Sargal, il a été ainsi rendu hommage à Fah Aidara, l’ambassadrice de cette édition 2022, de même que Dudu Faits des vidéos, Fallu et ses vidéos, Rafet Djikho, Elément Bath, PGSKING1 et Paco Komé.

Sylla humoriste, Cheikhou le Roi et Mayakama4 sont montés respectivement sur la plus haute marche du podium dans la catégorie Humour et Court métrage. Dans la catégorie Education et motivation les finalistes étaient par ordre Pass, Freestyle7, Moussaiphone et Gaydel2 alors que dans la catégorie Miss, le trio de tête est composé par Bbei Binta, Kiné de la Série Virginie et DachouDieng4.

Pour la catégorie Cuisine, les distinctions ont été remises à Cuisine avec Fifi, Saveurs planétaires et Cocoscooking.

Les Tiktokers les Jumelles 002, Delejrlepro et Mnodia ont été primés dans la catégorie des Révélations.

Et enfin pour la catégorie Dance, la palme est revenue au trio composé par Helenita410 l’officiel, Fatou Sarr danseuse et Charminnebella.

Déception des lauréats

Il faut noter qu’à l’issue de la cérémonie, la déception était la chose la mieux partagée chez les différents lauréats qui s’attendaient, au vu des efforts multiples fournis notamment le travail de sensibilisation pour inciter les internautes à voter et favoriser la venue de sponsors sans compter la mobilisation du public pour acheter les tickets payants de la cérémonie à des récompenses plus conséquentes qu’un simple trophée. Pour l’un des lauréats que nous avons interpellés, il y a beaucoup de non-dits et de manquements dans cette organisation. D’abord notre interlocuteur, CheikhouLeRoi, classé deuxième dans la catégorie Humour et Court métrage, au-delà de sa déception quant aux récompenses attendues, dénonce des magouilles dans le classement final. «Au moment de l’arrêt des votes, j’avais devancé mon principal rival de plus de 700 votes. Mais, à ma grande surprise, au moment de désigner le vainqueur, celui-ci est passé devant moi. J’ai dû faire preuve de fair-play pour laisser passer cette tricherie surtout que celui qui a été désigné est un collègue et je ne voulais nullement porter ombrage à son sacre», fulmine-t-il.

Alors que l’organisateur soutient avoir distribué 28 trophées, des permis de conduire et des bourses de formation professionnelle, les lauréats s’inscrivent en porte à faux.

Fort de plus de… 806000 abonnés, Cheikhhou leRoi a toujours en travers de la gorge cette participation à un tel évènement. « Quand un organisateur camerounais m’a appelé le lendemain pour me demander de prendre part à un même type d’évènement encore au Sénégal, j’ai automatiquement refusé en rétorquant que tout cela ne relevait que d’une simple arnaque destinée à enrichir les organisateurs alors que les lauréats se retrouvent qu’avec de simples trophées. Mais l’organisateur camerounais m’a rassuré pour me dire qu’avec lui les choses allaient se passer autrement et que les trois lauréats de chaque catégorie seront récompensés. Finalement j’ai donné mon aval et attends de voir comment cela va se passer».

Mic mac autour d’un partenariat

Même son de cloche chez la candidate Dachou Dieng4 qui a terminé 3e au classement de la catégorie des Miss alors qu’elle était 2e au moment de l’arrêt des votes. C’est d’ailleurs grâce à cette candidate que les organisateurs de la cérémonie ont décroché l’évènementiel camerounais Golden Night Expérience des Africréa qui rassemble les créateurs de contenus et entrepreneurs les plus influents en Afrique dans le domaine digital et événementiel. «J’ai mis en rapport ce partenaire camerounais qui avait un projet similaire au Sénégal avec Habib Ndiaye qui, au début était réticent et ne voulait pas faire confiance à des étrangers comme ça.

Par la suite, il a reçu des invitations accompagnées de deux billets d’avion aller-retour pour prendre part à la cérémonie du partenaire, organisée au Cameroun. J’étais au courant de tout cela mais Habib s’est gardé de me faire part de l’invitation et des billets. C’est au dernier moment, le jour du vol qu’il a tenu à m’informer pour me dire qu’il allait répondre à l’invitation en compagnie de Fah Aidara. C’est au cours de cette cérémonie que Fah Aidara a été distinguée comme invitée», nous confie DachouDieng qui fêtait son anniversaire, ce même vendredi 2 septembre avec sa jumelle Mame Saye Dieng.

 

Amadou Ly DIOME , Le Témoin