jeudi, septembre 29, 2022

Digitalisation des PME- L’ADEPME lance le projet e-PME

0 commentaire

L’Agence de Développement et d’Encadrement des Petites et Moyennes Entreprises (ADEPME) a lancé hier, jeudi 1er septembre, à Dakar le projet e-PME d’adoption technologique par les Pme dans les 14 régions du Sénégal. A cette circonstance, son Directeur général, Idrissa Diabira a invité ses partenaires à s’engager à fond pour atteindre la cible de 5000 Pme sur 4 ans.

En ce 21ème siècle, le modèle économique le plus productif, le plus compétitif, le plus conquérant et le plus viable, supprimant la notion de distance et offrant la possibilité d’élargir sa frontière est sans conteste celui qui crée de la valeur ajoutée pour l’ensemble des parties prenantes pour ainsi gagner de l’argent.

Et pour ce faire, la digitalisation de l’entreprise, des interactions avec les clients avec les prospects et au sein même de son équipe et des données s’avère incontournable. L’Agence de Développement et d’Encadrement des Petites et Moyennes Entreprises (ADEPME) a lancé hier, jeudi 1°r septembre à Dakar, le projet e-PME d’adoption technologique par les Pme dans les 14 régions du Sénégal. Il cible 5000 Pme sur 4 ans. «L’ADEPME met en œuvre à compter de ce mois de septembre 2022, le programme ETER (Emploi, Transformation Economique et Relance) qui, en sa composante e-PME. dévolue à l’ADEPME, consiste en des subventions de contreparties pour l’adoption de technologies plus sophistiquées par les Pme sénégalaises, pour le renforcement de leur compétitivité», a déclaré le Directeur général de l’ADPEME Idrissa Diabira lors d’un petit déjeuner de presse.

Pour ce programme d’une durée de quatre années (2022-2025), sur financement de la Banque mondiale à hauteur de 24 millions US dollars, soit près de 16 milliards de FCFA, «notre agence d’exécution de référence vise à impacter 5000 Pme, sur tout le territoire national», a fait savoir le DG.

Selon lui, l’ADEPME a choisi de nommer «e-Pme» la composante qu’elle met en œuvre dans le cadre du Programme ETEF pour montrer en effet que l’objectif spécifique poursuivi qui est de faire des Pme sénégalaises des véhicules d’investissement de production de richesses et de création d’emplois adaptés aux  exigences de ce siècle numérique. Il s’agit de passer des processus manuels, visuels et empiriques ou encore du maniement de numéraires en espèces  à des technologies plus sophistiquées  pour tout dire digitalisées dans les 7 fonctions principales de l’entreprise à savoir l’administration (processus RH, finances, comptabilité), la planification des opérations de services ou de production, l’approvisionnement et les achats, le marketing et l’information des consommateurs, les ventes, les modes de paiement le contrôle de la qualité.

Article rédigé par Sud Quotidien et repris par Socialnetlink