dimanche, novembre 27, 2022

SENUM SA et OPTIC se connectent pour une meilleure digitalisation des services à valeur ajoutée

0 commentaire

Sénégal Numérique SA ( SENUM)  et l’Organisation des professionnels des Tic (Optic) ont signé, ce jeudi 29 septembre 2022, une convention cadre. Laquelle a pour objectif de mieux assurer la transition numérique au Sénégal et développer davantage les services digitaux. Cela passe par un renforcement de partenariat avec le secteur privé et public national.

Transformer le  Sénégal en un  hub sous régional leader dans le domaine des TIC demande une synergie forte de tous les acteurs du secteur du numérique. C’est qu’à compris Senegal Numérique SA et OPTIC, qui ont décidé de collaborer  à travers  une  convention cadre  pour une meilleure  digitalisation des services à valeur ajoutée.

Dans sa vision de politique globale pour une administration connectée au service des citoyens,  SENUM ouvre une nouvelle perspective avec le secteur privé afin de  renforcer le travail déjà en cours . D’après le Directeur général de Sénégal Numérique SA «l’État est dans une logique  de mettre en place une   digitalisation efficace et disponible  dans plusieurs domaines pour satisfaire l’administration et les citoyen  Sénégalais.»

« Nous savons que nous ne pouvons pas réaliser tous ces projets de digitalisation avec nos ingénieurs. Il  s’agira donc, de développer un partenariat public-privé où le secteur privé national va renforcer l’offre de services de Sénégal Numérique SA. Nous avons  bien identifié les axes sur lesquels nous allons travailler avec l’Optic et donc sur l’ensemble de ces axes, des prêts vont être développés » précise Cheikh Bakhoum.

D’après Antoine Ngom, ce partenariat est venu à son heure car le secteur public  ne peut aller sans le privé. « Nous avons besoin d’un partenariat intelligent et fort entre le secteur privé et le secteur public. Nous avons besoin de ce partenariat qui va nous permettre de mener ensemble les réformes  qu’il faut pour un environnement propice. Mais également, de mener des projets structurant du numérique dans des domaines comme l’identité numérique, les systèmes d’informations de la santé… pour dématérialiser les procédures administratives  », a ajouté le Président de l’Optic.

Les deux entités comptent bâtir un nouvel écosystème qui sera bénéfique pour tous. L’exploitation des infrastructures du secteur public par le privé national et la mise en œuvre des divers chantiers structurants du secteur numérique sont des axes majeurs de cette collaboration.