lundi, février 6, 2023

Les recettes mensuelles du TER évaluées à près d’un milliard de FCFA par mois

0 commentaire

Lors du vote du budget 2023 du ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, les députés ont interpellé le ministre sur la rentabilité du Train express régional (Ter) et de Dakar Dem Dikk.

Selon un rapport fait par l’Assemblée nationale, en réponse aux interpellations sur le Ter, Mansour Faye a informé qu’environs 60.000 passagers sont transportés par jour et que les recettes collectées et déposées dans un compte séquestre s’élèvent à 9,6 milliards FCfa à fin octobre 2022, soit près d’un milliard de recettes par mois. Il a, en outre, précisé que le Ter est un service public déficitaire, car les prix appliqués sont sociaux et ne permettent pas de couvrir les charges d’exploitation.

Il a également reconnu la nécessité d’aménager des parkings au niveau des gares afin d’améliorer la qualité du service. Une réflexion avec Seter, la société d’exploitation dans ce sens est en cours.

Prenant la parole à son tour, le Ministre des Finances et du Budget, Mamadou Moustapha Ba  a tout d’abord fait observer le caractère social des prix pratiqués par Dakar Dem Dikk, prix nettement inférieurs au tarif d’équilibre censé couvrir toutes les charges d’exploitation de l’entreprise.

Selon lui, la différence entre ces deux tarifs constitue le montant subventionné par l’État en raison de la nature de service public des activités de transports effectuées par cette société. Il ajoutera qu’il en est également ainsi pour le Ter.

Répondant à l’interpellation sur les recettes et l’impact du Ter sur l’endettement du pays, M. Ba  a d’abord précisé que le coût du Ter, dans sa première phase, s’élève à 780 milliards FCfa, dont 114 milliards FCfa pour les indemnisations des populations impactées. Il a ensuite indiqué que les recettes du Ter se chiffrent à 9 638 000 000 FCfa, soit près de 1 milliard FCfa par mois.