mercredi, mai 29, 2024

1,2 milliard «détournés» au ministère de la culture et de la communication

0 commentaire

Les détournements suite à la révélation du rapport de la cour des comptes se poursuivent. Après le trafic des passeports de service, la gestion du fonds COVID19 occupe les médias qui se sont intéressés aux pratiques mafieuses de  certaines structures. 

Par exemple, au ministère de la Culture et de la Communication, 1,2 milliard de FCFA sont introuvables. En effet, d’après le rapport, l’argent destiné aux acteurs culturels a été tout simplement dilapidé par le ministère.

Si certains sous-secteurs (presse, livre et édition, cinéma et audiovisuel créatif et artistes vivant avec un handicap) ont justifié intégralement les fonds alloués en transmettant toute la documentation y afférente, des manquements sont notés chez les autres», renseigne la Cour des comptes.
Les critères d’éligibilité, les procès-verbaux de fin de travaux par sous-comité ainsi que toutes les pièces justificatives permettant de s’assurer de la réalité de l’octroi des fonds aux membres des sous-comité identifiés n’ont pas été produits à la cour.

«L’exploitation des pièces justificatives produites à la Cour lors de la phase de contradiction par Monsieur Nzalley révèle que la liste des bénéficiaires du sous-comité « Arts Visuels » n’a pas-été produite. Concernant les secteurs que sont la «Danse», la « Mode et Stylisme», le « Patrimoine culturel» et la Sodav aucune pièce justificative additionnelle y compris les décharges qui justifient du paiement effectif de la subvention n’a été mise à disposition de la Cour », conclut la Cour qui de mande de saisir la justice.