mercredi, mai 29, 2024

Onu Femmes lance le programme African Girls Can Code Initiative au Sénégal pour former 50 jeunes filles au codage

0 commentaire

En collaboration avec le Ministère de la Femme, de la Famille et de la Protection des Enfants, le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, le Ministère de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie Numérique, ONU Femmes au Sénégal lance le premier camp de codage dans le cadre du projet African Girls Can Code Initiative (AGCCI) déployé par l’Union Africaine, en partenariat avec l’Union Internationale des Télécommunications et Siemens.

Le premier camp de codage du projet, d’une durée de 10 jours, permettra de former 50 jeunes filles résidant à Dakar du 2 au 11 mai à l’Espace Numérique Ouvert de Mermoz mis à disposition par l’Université Numérique Cheikh Hamidou Kane. Chacune des 50 bénéficiaires recevra à la fin de la formation un ordinateur portable et une attestation de formation.

Une alliance en faveur de l’inclusion des femmes et des filles dans les TIC en Afrique

En 2020, 35 % des hommes africains et 24 % des femmes africaines se sont servis d’Internet. Ces chiffres soulignent la menace que l’accès inégal à la technologie représente non seulement pour le développement économique général du continent, mais plus spécifiquement pour l’égalité entre les sexes, étant donné que l’utilisation de l’Internet est essentielle pour le développement social et économique, pour l’autonomie, l’éducation, et les droits fondamentaux de tous.

«C’est pour cette raison que l’initiative AGCCI a été lancée par ONU Femmes, la Commission de l’Union africaine (CUA) et l’Union internationale des télécommunications (UIT). La CUA, par l’intermédiaire du Département de la santé, des affaires humanitaires et du développement social (HHSD) de l’UA, de la Direction des femmes, du genre et de la jeunesse (WGYD) et du Département de l’éducation, de la science, de la technologie et de l’innovation (ESTI), fournit un appui technique à cette initiative. L’objectif est de former et d’habiliter un minimum de 2000 filles âgées de 17 à 25 ans, à travers l’Afrique, à devenir des programmeuses, des créatrices et des concepteurs informatiques, les mettant sur la bonne voie pour entreprendre des études et poursuivre des carrières dans l’information, la communication et la technologie (TIC), les secteurs de l’éducation et du codage.

Une mise à niveau de 6 (six) formateurs sénégalais certifiés

La première phase de l’initiative, réalisée entre avril 2018 et décembre 2019, a donné de bons résultats. Une deuxième phase a été lancée en avril 2022 par ONU Femmes et ses partenaires (AUC, ITU, ECA, UNESCO). Pour déployer la deuxième phase, une formation de formateurs a été réalisée en avril 2022 à Dar es Salaam-Tanzanie, qui a formé une équipe de formateurs des 11 pays prioritaires (Burundi, RDC, Kenya, Mali, Mozambique, Niger, Rwanda, Sénégal, Afrique du Sud, Ouganda et Tanzanie). Les stagiaires formeront les filles à l’aide d’un module de formation standardisé lors des camps nationaux de codage à coordonner en 2022 et 2023.
En ce qui concerne le Sénégal, 6 formateurs ont bénéficié de cette formation en Tanzanie, suite à une sélection qui s’est opérée sur plusieurs mois à travers un appel à candidatures public et ouvert. Cette phase de formation des formateurs sénégalais a été la première étape cruciale de la mise en place du premier camp de codage qui se déroulera au Sénégal.

Lancement du premier camp de codage à Dakar du 2 au 11 mai 2023

A Dakar, en marge du déploiement de son premier camp de codage, l’initiative AGCCI sera lancée officiellement ce 2 mai à l’Espace Numérique Ouvert (ENO) de Mermoz en présence des autorités sénégalaises et des représentants d’ONU Femmes. Ce premier camp de codage se tiendra sur 10 jours, du 2 au 11 mai dans les espaces de l’ENO de Mermoz mis à disposition par l’Université Numérique Cheikh Hamidou Kane.
Les 50 jeunes filles bénéficiaires de ce programme ont été choisies parmi des centaines de candidatures reçues au cours d’un processus de sélection de plusieurs semaines. Âgées entre 17 et 25 ans et résidant à Dakar, elles seront accompagnées pour suivre dans les meilleures conditions une formation au codage pendant 10 jours. Elles recevront chacune, à la fin du camp, une attestation de participation ainsi qu’un ordinateur personnel et rejoindront par la suite une communauté d’entraide afin de renforcer leur réseau et leur connaissance dans le domaine.

La cérémonie officielle sera présidée par le Ministre de la Femme, de la Famille et de la Protection des Enfants, avec la participation du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et du Ministère de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie Numérique.