samedi, juillet 20, 2024

Africa Data Centres annonce la construction d’une nouvelle installation à Accra

0 commentaire

Africa Data Centres, le plus grand réseau d’installations de centres de données interconnectés et agnostiques sur le continent, annonce qu’il commencera prochainement la construction d’une nouvelle installation sur son terrain récemment acquis dans le quartier d’affaires d’Accra, au Ghana. Initialement conçu pour 10 MW, le nouveau site disposera d’une option d’extension à 30MW en fonction de la demande. Il s’agira de la plus grande installation de ce type en Afrique de l’Ouest, en dehors du Nigeria.

Les centres de données sont la base d’une croissance économique axée sur le numérique : sans eux, il est impossible de développer des écosystèmes TCI durables et autonomes. L’installation sera construite dans le cadre du Projet de réaménagement de la foire commerciale à La, un des quartiers clés du centre-ville d’Accra. La première phase débutera dans les 12 prochains mois.

Cette nouvelle installation fait partie des plans d’expansion continentale d’Africa Data Centres couvrant dix des principaux centres économiques d’Afrique (Afrique du Sud, Zambie, Kenya, Rwanda, Égypte, Maroc, Sénégal, Côte d’Ivoire et Angola). En partie financée par la U.S. International Development Finance Corporation (DFC) du gouvernement américain, cette expansion sans précédent est une initiative majeure pour accélérer les infrastructures et les services numériques du secteur privé en Afrique.

« Nous continuons à apporter des services et des produits internationalement reconnus par l’entremise de Liquid Intelligent Technologies et Africa Data Centres. Liquid dispose déjà du plus grand réseau fibré transfrontalier en Afrique, et l’expansion de nos centres de données vient compléter cette présence pour accélérer la transformation numérique sur le continent », déclare Hardy Pemhiwa, CEO, Liquid Intelligent Technologies.

Pour Scott Nathan, CEO, U.S. International Development Finance Corporation (DFC), « DFC est fier de soutenir African Data Centres. Cette nouvelle installation à Accra représentera un investissement dans une infrastructure critique contribuant à mieux connecter une population et un marché africains en forte croissance à des opportunités mondiales. L’engagement de DFC à renforcer l’infrastructure TCI en Afrique de l’Ouest repose sur la volonté du président Biden de mobiliser des capitaux privés au profit d’investissements d’infrastructures de haute qualité qui améliorent la vie des gens. Ce nouveau centre de données contribuera à concrétiser cet engagement au Ghana et dans la région, créant ainsi des emplois grâce à l’amélioration des conditions commerciales, tout en attirant des entreprises désireuses d’investir et de développer leurs opérations. »

Amos Hochstein, conseiller principal auprès du gouvernement américain soutient que « cet investissement illustre l’engagement du gouvernement américain, dans le cadre du Partenariat pour les infrastructures et les investissements mondiaux (PGII), de débloquer des capitaux publics et privés investir dans des infrastructures durables. Au côté des centres de données en Afrique du Sud et au Kenya, le centre de données au Ghana jette les bases d’une révolution numérique sur le continent.

« La construction du nouveau centre de données de 10 MW d’Africa Data Centre, en plein cœur d’Accra, est un élément majeur pour combler le fossé infrastructurel et poursuivre le développement de notre économie numérique. Cet investissement et la volonté du gouvernement de numériser tous les secteurs de l’économie nous permettront d’accroître notre capacité d’accès aux services numériques et nous aideront à attirer davantage d’investissements étrangers directs dans notre économie. », se félicite  S.E. Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, président du Ghana.

« Notre nouveau centre de données au Ghana constitue un jalon notable pour Africa Data Centres, qui ambitionne d’effacer la fracture numérique en Afrique de l’Ouest. Les centres de données hyperscale, qui reçoivent les faveurs des principales sociétés technologiques américaines, des banques et des entreprises locales, sont le domaine de spécialisation d’Africa Data Centres. En outre, nos centres de données sont alimentés par une énergie solaire et un stockage sur batterie indépendants, ce qui nous permet de déployer des technologies numériques tout en atténuant notre impact environnemental »,  conclut Tesh Durvasula, CEO, Africa Data Centres.