jeudi, juillet 18, 2024

 7ème édition du SIPEN 2024 : Dakar, capitale du numérique africain

0 commentaire

La 7ème édition du Salon International des Professionnels de l’Économie Numérique (SIPEN 2024) s’est tenue ce jeudi 27 juin à Dakar, en marge des assises du Conseil National du Patronat du Sénégal (CNP). Selon Antoine Ngom, Président de l’Organisation des Professionnels du Numérique du Sénégal (OPTIC), cela fait de Dakar « la capitale numérique de l’Afrique ».

En partenariat avec le Ministère de la Communication, des Télécommunications et du Numérique (MCTN) ainsi que la Commission de l’UEMOA, OPTIC a organisé en format hybride la septième édition du SIPEN, après six éditions réussies, dont une première en 2021 totalement virtuelle et immersive en période de COVID, avec l’usage d’avatars personnalisés. Ces éditions ont renforcé la notoriété de ce salon devenu international et incontournable, dont le but demeure la promotion de l’innovation numérique et le développement de partenariats d’affaires.

Le thème retenu pour cette année est « L’accélération de la digitalisation, un puissant levier de compétitivité de l’Économie sénégalaise et africaine ». Un thème qui interpelle sur la nécessité urgente de mettre en place des mécanismes et dispositifs adéquats pour la transformation digitale de l’économie, grâce à l’innovation induite par l’inclusion numérique partout et pour tous, afin de renforcer sa compétitivité : un pari que le Rwanda, pays invité d’honneur de cette édition, est sur la voie de réussir.

Le Président Antoine Ngom est revenu sur les perspectives régionales africaines dans le cadre du numérique, le travail fait au niveau de Smart Africa notamment et qui devait s’accélérer davantage, renvoyant à la thématique de cette année. Après la visite des stands d’exposition, qui démontrent « le dynamisme de l’écosystème » des Petites et Moyennes Entreprises (PME), le Président d’OPTIC, a précisé que « si on a mis cette digitalisation en avant, c’est que le Sénégal n’a pas encore atteint le niveau acceptable et suffisant de cette digitalisation ».


Le choix du Rwanda comme invité d’honneur visait à bénéficier de son expérience en matière de digitalisation où « 98% des procédures administratives sont digitalisées », a informé l’Ambassadeur du Rwanda au Sénégal, représentant son ministre des Technologies de l’information et de l’innovation du Rwanda. Suffisant pour le Ministre Alioune Sall de déclarer que le Sénégal s’engage à atteindre la digitalisation totale de l’administration et des services publics.