Le gouvernement du Cap-Vert, représenté par le vice-Premier ministre et ministre des Finannces, Olavo Avelino Garcia Correia, a pris livraison du projet e-Gov II le 29 janvier dernier.

Il s’agit de l’extension du réseau technologique privé de l’État (RTPE) au secteur de l’éducation et de la santé. Le projet a été financé par la République populaire de Chine à hauteur de 15 millions de dollars.

Prenant part à la cérémonie de livraison du projet, la ministre de l’Éducation, Maritza Rosabal, a déclaré que « la connectivité du réseau de l’État dans les écoles permettra de se connecter pour avoir plus de connaissances, partager les bonnes pratiques, rechercher et renforcer les partenariats, une plus grande transparence dans les processus. La mise en œuvre du Système intégré de gestion scolaire (SIGE) en est un exemple, car il permet une plus grande transparence et une meilleure sécurité, dans le suivi des processus d’enseignement et d’apprentissage, mais aussi des résultats ».

Le projet e-Gov II est une composante de la stratégie numérique du Cap-Vert, cofinancée à hauteur de 30 millions de dollars, pendant cinq ans par la Banque mondiale.

Le ministre des Finances a souligné pour sa part que « le numérique représente une grande opportunité pour le Cap-Vert. À cette fin, nous voulons avancer beaucoup plus en matière de numérisation, en améliorant les principaux facteurs de développement du secteur, à savoir la connectivité, le haut débit à moindre prix, avec de meilleures conditions du point de vue de l’accès, mais aussi en termes de continuité de service ».

Source Agence Ecofin

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet