Les embouteillages ont toujours été un casse-tête  dans plusieurs pays africains. La perte de temps pour se rendre au travail est assez forte et la rapidité du trafic est quasi nul. Un grand retard dans le processus de développement d’une nation.

Au Sénégal, presque chaque année,  le gouvernement  perd près de 100 milliards de FCFA  à cause des embouteillages . Conscients de toutes ces problématiques,  de jeunes entrepreneurs, ingénieurs, webmasters et data scientists ont décidé de former une équipe afin de relever  le défi.

Lire aussi l’article : Entretien avec Benjamin SIA, lauréat du Prix Louis D’Hainaut de la meilleure thèse en technologie éducative

En effet, ils ont lancé  le projet « Yoon-bi« , un nom wolof ( langue locale du Sénégal) qui veut dire la route pour  réduire les embouteillages en plaçant des caméras intelligentes un peu partout dans la capitale sénégalaise. 

En résumé, le projet consiste à mettre sur place une solution basée sur l’intelligence artificielle pour la réduction des embouteillages à travers des feux tricolores intelligents capables de s’adapter en temps réel à la circulation du trafic routier.

lire aussi l’article : Agriculture intelligente : Le Sénégal doit fortement miser sur la désalinisation de l’eau de mer ( Maram Kaire)

La jeune startup veut aller loin avec cette technologie de pointe. Mais pour cela, il faut un soutien de la part des autorités pour que le rêve puisse se réaliser.

Actuellement incubée par la Sonatel Academy, Yoon-Bi compte travailler encore plus pour agrandir le projet au niveau de la sous-région. L’équipe de Socialnetlink est allée à la rencontre de ces jeunes très passionnés et engagés pour le développement du pays.

 

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet