La pandémie covid-19 est marquée par le développement de plateforme en ligne axées sur la diffusion de d’informations liées à la maladie mais aussi de plateforme de formation en ligne.

Afin de permettre aux entrepreneurs et jeunes qui développent gratuitement des site web et application, l’Africa Data Centre Association a annoncé que ses membres fourniront un hébergement gratuit, jusqu’à 10 serveurs américains et 2 KW, pour toutes les applications visant à lutter contre le coronavirus en Afrique pour le reste de 2020.

Lire aussi: 12 intellectuels et leaders d’opinion sénégalais analysent l’impact de la covid- 19…

L’offre concerne les développeurs basés dans neuf pays africains au sein de différents groupes membres. Il s’agit notamment de GPX Global systems en Égypte, PAIX au Ghana, les Africa Data Centres appartenant à Liquid Telecom au Kenya, en Afrique du Sud, en Tanzanie et au Zimbabwe, ainsi que N+ONE Datacentre au Maroc, Galaxy Backbone au Nigeria et Dataxion en Tunisie.

Selon un article de covid19.com, cette annonce l’ADCA fait savoir qu’elle entend jouer un rôle majeur dans la relance ou la poursuite des activités sur le continent. Ceci, alors même que le numérique s’est avéré comme un outil indispensable dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la Covid 19. 

À propos de l’ADCA

L’Association des centres de données pour l’Afrique (ADCA) représente les intérêts de la communauté des opérateurs de centres de données commerciales en Afrique, afin d’améliorer la compréhension et l’importance de l’industrie.

Mission

Fournir une plate-forme pour les opérateurs de centres de données africains, à la fois commercialement et politiquement, avec l’objectif global de promouvoir et de développer la croissance pour l’industrie.

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!