L’Institut Mondiale pour la Croissance Verte, en partenariat avec la Mairie de Tivaouane, a oraganisé le mercredi 24 juin, par vidéoconférence, la cérémonie de lancement du projet « Gestion durable des eaux usées».

L’Organisation Intergouvernementale a initié, en collaboration avec le Gouvernement du Sénégal, le projet de gestion des déchets plastiques, des eaux usées et des déchets d’équipements électriques et électroniques à travers des modèles d’affaires innovants pour le recyclage et la valorisation, pour une durée de quatre ans. Ainsi, le programme de coopération convenu entre le Sénégal et GGGI prévoit la préparation d’une stratégie nationale pour une croissance verte dans le pays. En conséquence, ce document fixera un cadre de référence pour la promotion d’une croissance verte et inclusive dans la mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent (PSE), de la Stratégie nationale de Développement Durable et de la Contribution déterminée au niveau national.

Création de 700 emplois verts avec 500 000 bénéficiaires

Financés par le Grand- Duché de Luxembourg, les trois composantes du projet viseraient globalement à créer plus de 700 emplois verts et près de 500 000 bénéficiaires dans les différentes localités concernées.

« Le projet aura un impact sur le chômage et le comportement des populations bénéficiaires à travers l’amélioration de leur niveau de vie par la création de revenus et d’emplois verts, la promotion de services écologiques durables, fiables et abordables dans la gestion des déchets plastiques, des boues de vidange… », explique Abdoulaye FAYE de GGGI Senegal.

La Stratégie va contribuer à l’accélération de la croissance telle qu’attendue à travers la réalisation de projets phares, et des interventions d’envergure à fort impact économique et social du PSE.

Il s’agit donc à travers cette stratégie nationale, d’inscrire et de renforcer la trajectoire de développement durable et inclusif du Sénégal dans une direction compatible avec les principes de la croissance verte.

Pour rappel, l’Institut Mondial pour la Croissance Verte (GGGI) est une Organisation Intergouvernementale avec laquelle le Gouvernement du Sénégal a signé les instruments de ratification du traité en Novembre 2014. Par conséquent, le Sénégal y siège depuis septembre 2016, comme membre du Bureau du Conseil de GGGI pour un mandat de deux ans.

Ici, son objectif est de soutenir le pays dans le développement de villes vertes et contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations à travers la gestion durable des déchets urbains dans trois villes que sont Dakar, Touba et Tivaouane. En plus, promouvoir la création de valeur à partir des déchets par le recyclage et la valorisation. Ce projet vise aussi à contribuer à l’amélioration du cadre de vie, réduire les émissions de GES et améliorer le cadre organisationnel des filières.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet