Les opérateurs de téléphonie au Sénégal ont été mis en demeure par l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) afin qu’ils fournissent aux populations une meilleure qualité de service d’ici la fête de Tabaski.

En effet, le gendarme des télécommunications reproche à Orange, Free et Expresso  leur mauvaise qualité du service aussi bien sur le mobile que sur les données.

L’Artp ne badine pas avec la qualité. Orange, Free et Expresso l’ont appris à leurs dépens, ce mardi 30 juin 2020. En effet, le gendarme des télécommunications qui a découvert au cours d’un contrôle courant juin la mauvaise qualité de service offert par les trois opérateurs leur a tout simplement servi une mise en demeure pour les amener à corriger au plus vite ces manquements au cahier de charges.

Lire aussi: Internet des Objets: l’ARTP fixe les conditions générales d’exploitation de la bande de fréquence 868- 870 MHz

Selon L’INFO, le Directeur général de l’ARTP a déposé les trois correspondances sur le bureau des Directeurs généraux de ces opérateurs de télécommunications. A partir de ce moment, c’est le compte à rebours pour Orange, Free et Expresso. Pour cause, ces opérateurs ont 30 jours à partir de la date de réception de la mise en demeure pour rétablir la qualité du réseau et des données.

En clair, d’ici la fête de la Tabaski qui est un très grand moment de communications et qui est prévue à la fin du mois de juillet, les consommateurs devraient retrouver un réseau de téléphonie et internet plus confortable. Tout manquement à ce cahier de charges exposerait Orange, Free et Expresso à de lourdes sanctions financières.

En 2016, la Sonatel/Orange, l’opérateur historique s’était vue infliger de lourdes amendes pour mauvaise qualité du service. De 13 milliards d’amende au départ, l’autorité de régulation avait réduit la sanction à 1, 5 milliard de francs CFA.

Lire aussi: Covid-19: Comment optimiser votre connexion internet? ( ARTP)

Pour rappel, l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) est créée auprès du Président de la République, en tant qu’autorité administrative indépendante, chargée de réguler les secteurs des télécommunications et des postes. L’Artp est dotée de la personnalité juridique et de l’autonomie financière et de gestion. Depuis mars 2019, Abdoul Ly est le Directeur général de l’ARTP.

Avec L’INFO

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet