Le Sénégal compte rouvrir ses frontières aériennes dès le 15 juillet prochain. Visiblement, sans restrictions vis-à-vis de certains pays. Pourtant, l’Union européenne, réunie vendredi dernier, a retenu 14 pays qui pourraient être autorisés à atterrir sur son sol, s’ils ouvrent leurs frontières. Cette sélection comprend seulement quatre pays africains : le Maroc, le Rwanda, l’Algérie et la Tunisie. Si ces pays présentent des statistiques plus élevées en termes d’infection en Afrique, plusieurs critères établis par l’UE jouent en leur faveur.

Il s’agit, entre autres, de la capacité de réaliser des tests en nombre, des règles de prévention en vigueur et leur respect, ainsi que le taux de nouvelles contaminations. Sur le dernier point, les Européens se sont accordés sur un chiffre en deçà de 16 pour 100 000 habitants, sur les 14 derniers jours. Les 27 Etats européens comptent réviser cette liste toutes les deux semaines. En outre, un pays de l’UE peut refuser de recevoir l’un de ces pays listés, mais ne doit en aucun cas accepter les ressortissants d’autres pays en dehors de cette liste. Ce projet a été soumis au vote, hier, et selon la présidente de l’UE, aucun problème de fond ne s’oppose à son adoption.

Le continent africain est moins impacté, en termes d’infection et de décès, mais n’est visiblement pas le bienvenu en Europe. En effet, pendant que la France, l’Italie et l’Espagne totalisent plus de 92 000 morts, l’ensemble du continent a perdu environ 9 000 personnes, depuis le début de la pandémie et le taux de guérison est des plus élevés. Vu sous ce rapport, l’Afrique ne devrait-elle pas appliquer également le principe de la réciprocité ?

Pour l’instant pas, si on en croit le Directeur des Sénégalais de l’extérieur qui tempère : « malgré la fermeture des frontières, le Sénégal continuait à bénéficier d’autorisations pour les vols spéciaux. Donc, je pense qu’il n’y a pas vraiment de problème à ce niveau. Le Président vient d’annoncer la réouverture de nos frontières le 15 juillet. Et j’ai reçu récemment une autorisation du gouvernement italien pour des compatriotes qui sont encore bloqués au Sénégal. Il en est de même pour le gouvernement espagnol. Donc, je précise que la fermeture concerne les vols commerciaux. Néanmoins, il y a des vols spéciaux qui sont organisés et dont les autorisations sont souvent délivrées ».

Toutefois, les frontières européennes restent fermées aux Américains, aux Turcs et aux Russes ainsi qu’à l’Arabie saoudite, en raison d’une situation épidémiologique jugée plus grave qu’en Europe. La Chine, par contre, ne sera acceptée sur le sol européen que lorsqu’elle va appliquer le principe de la réciprocité.

Avec Enquête

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet