Des vidéos lomotif, des garçons qui touchent les seins et fesses des filles, des filles qui touchent les pénis des garçons, les pénis des garçons transformés en pipes dans la bouche des écolières, billets de 10000FCFA, des vidéos pour adulte, des téléphones hauts de gammes etc. Voilà ce qui décrit une partie des élèves au Togo et dont étalage est largement fait sur les réseaux sociaux, ces derniers mois.

Comment pourrait-on imaginer de tels actes dans des écoles ? C’est scandaleux et en même temps, ceci plonge les parents d’élèves dans des spéculations sur l’éducation fournie, ainsi que le devenir de ces jeunes.
“Je n’arrive pas à comprendre comment les élèves peuvent se ‘tailler des pipes’ à l’école. J’ai peur de la vie scolaire d’aujourd’hui pour les enfants qui sont sérieux dans leurs études et qui probablement pourraient être influencés par ces pratiques.” : nous laisse entendre un parent d’élève dans le quartier d’Agbalepedo.

Lire aussi: Vidéo lomotif qui fait le buzz

Des spéculations à n’en point finir

Qu’est-ce qui pourrait être à l’origine de ces actes? Le manque d’encadrement ? Le besoin d’argent ? Le besoin de liberté, car trop coincés à la maison ? Autant d’interrogations auxquelles les parents d’élèves n’arrivent pas à trouver réponses.

LIRE AUSSI  The Nest Afrique Francophone: « L'engagement de la Team RM, un remède contre le sous-financement »

“Depuis que j’ai vu les vidéos, j’essaie d’imaginer ce qui peut pousser un jeune écolier à cette pratique. Je pense que l’utilisation des smartphones est la plus grande cause. Aujourd’hui les smartphones sont utiles pour les études mais, d’autres élèves s’en servent pour des futilités. Des sensibilisations et des surveillances strictes doivent être faites par nous, les parents d’élèves afin d’éviter ces pratiques obscènes et dégoûtantes”: affirme une maman.

Avec elitedafrique

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet