La police républicaine a mis la main sur quatre (04) jeunes, cybercriminels présumés. L’opération s’est déroulée le jeudi 06 Aout 2020, alors que les mis en cause étaient en train de faire des rituels chez un charlatan de la localité.

Après le coup de filet du 20 juin 2020, la police républicaine a épinglé d’autres cybercriminels à Houègbo. Selon les informations rapportées, les agents de police sont intervenus après avoir été alertés par plusieurs sources.

Leur promptitude a permis de prendre quatre jeunes en plein sacrifice d’animaux sous la direction d’un charlatan à Colli (Houègbo).

Le charlatan et ses clients ont été embarqués pour répondre devant la justice. Pour démanteler le réseau, la police a ouvert une enquête pour identifier et procéder à l’arrestation des autres membres.

Deuxième coup de filet

En juin 2020, d’autres cybercriminels présumés avaient été appréhendés dans la même localité. Ils ont été aussi arrêté avec un féticheur, chez qui ils se rendaient pour des sacrifices. Le dossier avait été confié à L’Office Central de Répression de la Cybercriminalité (l’OCRC).

Depuis quelques années, le gouvernement béninois a décidé de mener une lutte implacable contre ce phénomène qui a pris de l’ampleur dans le pays.

Dans cette lutte, la police a été renforcée par la création de l’OCRC. Par ailleurs, on a eu un peu plus tard la mise en place de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) qui se charge entre autres de juger les personnes accusées de cybercriminalité.

Avec BWT

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet