Le président de la République, Macky Sall, a demandé au gouvernement d’orienter et de renforcer les programmes de capacitation et d’accompagnement de la jeunesse, en vue de mieux lutter contre l’émigration irrégulière, a-t-on appris mercredi de source officielle.

Le chef de l’Etat, présidant la réunion du Conseil des ministres, a demandé au ministre, en charge de la Formation professionnelle, et au Délégué général à l’Entreprenariat rapide des femmes et des jeunes (DER), « d’orienter et de renforcer leurs programmes de capacitation et d’accompagnement de la jeunesse », dans un contexte marqué par « la recrudescence de l’émigration clandestine ». 

Lire aussi l’article : Macky Sall demande une évaluation institutionnelle et financière de la SODAV

Selon le communiqué du Conseil des ministres, Macky Sall a demandé, à ce titre, au ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, ainsi qu’à celui de la Coopération, « d’accélérer la mobilisation des ressources dédiées au programme de construction des 45 centres départementaux de formation professionnelle« . Il « a aussi exhorté les ministres en charge de la Jeunesse et des Finances de faire prendre toutes les dispositions pour engager la construction et la mise en service des Maisons de la Jeunesse et de la citoyenneté prévues dans tous les départements du pays« .  Le président Sall a par ailleurs « requis l’intensification des interventions en faveur de l’employabilité et du développement de l’entreprenariat des jeunes », indique le communiqué du Conseil des ministres. 

Il a « exprimé sa compassion et sa solidarité aux familles éplorées par la disparition en mer de jeunes compatriotes », avant de revenir sur la politique nationale de jeunesse et de promotion de l’emploi des jeunes. A ce sujet, il a rappelé au gouvernement « la haute priorité qu’il consacre à la mise en œuvre » de ladite politique, « avec une action urgente de la DER, pour venir en appui aux jeunes concernés ». 

Quelque 20 jeunes Sénégalais ont trouvé la mort la semaine dernière, dans l’explosion, en haute mer, du moteur d’une pirogue qui les transportait, alors qu’ils tentaient de rallier l’Europe. 

La presse fait état de la reprise du phénomène avec des centaines de jeunes Sénégalais et Africains bravant les dangers de la mer pour se rendre en Europe par le biais d’embarcations de fortune.  Les Iles Canaries, une des portes d’entrée des migrants, sont submergées par des arrivées de migrants dont le nombre serait encore bien plus important en comparaison de l’année dernière à la même période.

BK/ASG/APS

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet