Les chiffres sur le nombre d’otages, de disparus et de détenus chez les journalistes font froid dans le dos.

En effet, d’après le rapport annuel des équipes de RSF, 387 journalistes sont détenus, 54 retenus en otage et 4 sont portés disparus en 2020. S’agissant des journalistes détenus, le document indique que les 387 journalistes sont emprisonnés pour avoir exercé leur métier d’information, alors qu’ils étaient 389 en 2019.

Lire aussi: Technologies de surveillance: RSF appelle à renforcer la protection des journalistes

Et d’après toujours le même document, rapporte L’AS, cette stagnation du nombre de journalistes en détention survient après une augmentation de 12% en 2019. «Comme en 2019, cinq pays concentrent plus de la moitié (61%) d’entre eux, souligne l’ONG dans son rapport. «La Chine reste en tête avec 117 journalistes (professionnels ou non) détenus, devant l’Arabie saoudite (34), l’Egypte (30), le Vietnam (28) et la Syrie (27)», d’après le rapport.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet

LIRE AUSSI  Twitter Curator : un nouvel outil gratuit pour les éditeurs !