Avec l’apparition au Royaume-Uni d’une nouvelle souche du coronavirus beaucoup plus contagieuse que les autres, c’est l’inquiétude chez les spécialistes. Dans un pays comme le Sénégal l’Institut Pasteur et l’Iressef ont entamé des recherches afin de prendre d’éventuelles mesures.

« Nous avons été saisis concernant la question de la mutation du virus. Aujourd’hui (lundi 21 décembre), au cours de la réunion du Comité national de gestion des épidémies, le ministre (de la Santé et de l’Action sociale, Ndlr), Abdoulaye Diouf Sarr, a abordé la question avec les laboratoires Pasteur et Iressef qui étaient présents », renseigne Docteur Mamadou Ndiaye, Directeur de la prévention. Pour le spécialiste en santé publique, les laboratoires Pasteur et Iressef vont entamer les investigations sur cette mutation afin d’en avoir la confirmation.

Lire aussi: Le vaccin anti- covid bientôt disponible au Sénégal

Depuis vendredi, plusieurs informations font état d’une mutation du virus de Covid-19. Ce qui accroîtrait son degré de contagion. Pour celui qui est chargé quotidiennement de faire le bilan de l’épidémie au Sénégal, il faut rester prudent car rien ne démontre, à ce stade, que cette variante entraîne des formes plus graves ou résistera aux vaccins. Cependant, concède-t-il, la mutation du virus de la Covid-19 est dans l’ordre du possible. « D’ailleurs, le virus actuel est appelé « le nouveau coronavirus » car il existait et a subi une mutation en 2019 », tient-il à ajouter.

LIRE AUSSI  100 initiatives, 10 pays: l'Afrique à l'assaut de la COVID19 ( Rapport Africtivistes)

Comme sur la question des vaccins, le Sénégal va travailler pour en savoir davantage sur la mutation du virus avec ses partenaires dont l’Organisation mondiale de la santé. « L’Oms a été saisie de l’existence de cette souche mais elle attend d’avoir plus d’informations afin de savoir si tout ce qui est dit est effectivement avéré », poursuit Dr Ndiaye lors d’un entretien avec nos confrères du Soleil.

Lire aussi: L’IRESSEF se dote d’un laboratoire de Bactériologie de dernière génération (VITEK 2 )

Dans l’attente de la confirmation ou de l’infirmation de cette mutation, Dr Mamadou Ndiaye renseigne que le Sénégal n’a pas encore pris de mesures supplémentaires concernant les voyageurs notamment en provenance des pays comme le Royaume-Uni ou encore l’Italie où quelques personnes l’auraient attrapé. « Il n’y a pas encore de restrictions pour les voyageurs provenant de cette zone. Pour le moment, il y a l’application des mesures comme l’exigence de tests négatifs durant les cinq jours précédant le voyage au Sénégal.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet