Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Cheikh Oumar Anne a annoncé ce mardi que le Sénégal va vers la professionnalisation de ses licences d’enseignement supérieur. Il a fait la déclaration lors de l’ouverture de la 20e édition du forum du premier emploi.  Cheikh Oumar Anne révèle avoir donné des instructions dans ce sens aux recteurs des universités.

Les filières enseignées au niveau de ce cycle devraient désormais avoir une reconnaissance professionnelle. Selon le ministre, « Nous avons instruit tous les recteurs d’aller vers la professionnalisation de toutes les filières en licence, soit en créant des licences purement professionnelles ou en mettant en place dans chaque Université, une plateforme d’accompagnement de tous les diplômés pour leur apporter les formations nécessaires pour qu’ils puissent, dès leur sortie, aller à la recherche de l’emploi avec tous les atouts ».

Cette initiative est accompagnée par le programme de l’Etat pour la création 14 instituts supérieurs d’enseignement professionnel (ISEP) à travers le pays pour former, sur une durée de deux ans, 2 500 diplômés à partir du baccalauréat.

« En terme, ce sont près de 35 000 jeunes diplômés de niveau bac plus deux qui seront sur le marché de l’emploi avec une profession », a souligné le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

LIRE AUSSI  Les TIC au cœur de l’Enseignement supérieur sénégalais

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet