L’autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) a envoyé, ce vendredi 09 avril, une mise en demeure aux deux opérateurs de téléphonie mobile, Orange et Free, pour non-respect des dispositions relatives à la portabilité des numéros

Sonatel et Free Sénégal, successivement, du groupe Sonatel SA et Saga Africa Holding limited, ont juste un délai de 30 jours pour convaincre le gendarme des télécoms sur le non respect de la portabilité des numéros, un processus concrétisé depuis 2015 au Sénégal.

Depuis cette date, un dialogue de sourd s’est installé entre les deux opérateurs et le régulateur.

Orange Sénégal est accusé de ne pas vouloir traiter à temps les demandes de portabilité des numéros mobile, de même que Free Sénégal qui, pour sa part, ne respectait pas les délais impartis dans les différentes étapes du processus de portabilité.

De manière plus simple, les deux opérateurs étaient dans l’illégalité, et pratiquaient une portabilité frauduleuse auprès de certains abonnés de la téléphonie mobile d’après SAHL, consortium chargé de la gestion de la base de données centralisée nécessaire au fonctionnement technique de la portabilité.

LIRE AUSSI  Fermeture des frontières, une fatalité pour les personnalités qui se soignent à l'étranger

La portabilité des numéros mobiles est la possibilité pour un abonné de changer d’opérateur, sans changer de numéro. Cette procédure simple, permet à tout abonné qui le souhaite, de porter son numéro en moins de 24h avec une durée maximale d’interruption de 2h. L’ARTP avait lancé le processus afin de promouvoir le développement de la concurrence au profit des consommateurs.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet