Le Port Autonome de Dakar a réalisé 10, 5 milliards de francs Cfa de bénéfice à la fin de l’exercice budgétaire 2020, a indiqué mardi, son directeur général, Ababacar Sédikh Bèye. 

« Les états financiers arrêtés au 31 décembre 2020 et audités par les commissaires aux comptes dégagent un net bénéficiaire de plus de 10 milliards ( 10 561 087 932 francs CFA) après paiement de plus de 3 milliards en impôts sur les sociétés », a-t-il dit. Bèye s’exprimait à la sortie de l’Assemblée générale des actionnaires du Port Autonome de Dakar au cours de laquelle il a présenté les états financiers de l’entreprise. 

Pour l’exercice 2021, le Port Autonome de Dakar a, à nouveau, maintenu le cap dans son ambition de devenir « un des moteurs, de notre pays à l’horizon 2023 », a assuré le directeur général. « Cette ambition portée par son Plan stratégique de développement (PSD, 2019-2023) et mise en œuvre au travers un plan de transformation nous a permis de réaliser de bons résultats tout en nous permettant, par ailleurs de mettre en œuvre un certain nombre de projets phares », a-t-il fait savoir.
 Entre les deux exercices, le chiffre d’affaires a fléchi de 2, 7% en valeur relative soit un solde négatif de 1, 6 milliards en valeur absolue, a-t-il expliqué.

LIRE AUSSI  Les flux financiers illicites en Afrique estimés à 76 milliards d’euros par an ( CNUCED)

Il a laissé entendre qu’un certain nombre de faits ont impacté le résultat réalisé en 2020. « Il s’agit des encaissements des dividendes Dubaï Port (DP) et Dakar terminal (+6 milliards de francs CFA), du gain sur le dénouement de l’affaire G3S (+4,2 milliards), de la location du terrain de la SONACOS pour parking d’attente (-1,86 milliards) et de la contribution du port au fond « Force Covid avec près de 1,2 milliards », a expliqué le DG du PAD. 

Avec Aps

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet