La fabrication locale des vaccins anti-Covid-19 et contre d’autres maladies par l’Institut Pasteur de Dakar sera bientôt une réalité. Hier, le Président de la République, Macky Sall, a salué l’apport de l’Équipe Europe, en marge de la cérémonie de signature des conventions.

Un nouveau pas a été franchi, hier, vers la production, au Sénégal, des vaccins anti-Covid-19 et contre d’autres maladies. La Présidence de la République a accueilli une cérémonie de signature de convention entre l’Équipe Europe et la République du Sénégal. Cette initiative est soutenue par des partenaires comme les États-Unis et la Banque mondiale. « Le Président de la République du Sénégal, le Commissaire européen en charge du marché intérieur, le Directeur de la Banque européenne d’investissement et les États-Unis ont signé des conventions de subventions pour un projet d’établissement d’une unité de production de vaccins à grande échelle », lit-on dans le document transmis à la rédaction. Les rédacteurs du communiqué ont informé que la signature entre dans l’initiative Équipe Europe pour la fabrication et l’accès aux vaccins, aux médicaments et aux technologies de la santé en Afrique.

Les termes de la convention prévoient la mise en place d’un pôle régional de production au sein de l’Institut Pasteur de Dakar. Ce pôle va accroître la fabrication de ces produits et réduire notre dépendance de l’extérieur.  Parmi les partenaires, il y a le Ministère allemand de la Coopération et du Développement économiques (Bmz) qui, à travers la Banque allemande de développement, a accordé une subvention de 20 millions d’Euros (11 milliards de FCfa). Alors que la France, par le biais de l’Agence française de développement (Afd), a dégagé une enveloppe de 1,8 million d’Euros (environ un milliard de FCfa) au projet Manufacturing in Africa for Disease immunisation and Building (Madiba).

La Belgique est l’autre partenaire stratégique. Elle sera dans le transfert de la technologie. « La Belgique se félicite également qu’une entreprise belge de biotechnologie active dans les nouvelles plateformes de bioproduction établisse, avec l’appui de la Wallonie, un partenariat avec l’Institut Pasteur de Dakar pour le renforcement des capacités et le transfert de technologies », rapportent les rédacteurs du document.

Au cours de cette cérémonie, le Président de la Commission, Ursula von Der Leyen, estime que l’accord conclu va aider le Sénégal à franchir une étape importante vers la fabrication de vaccins contre la Covid-19 et d’autres maladies. L’autonomie dans la fabrication des vaccins est une urgence pour le continent qui connaît des pics de contamination au cours de ces dernières semaines. « Pour la première fois, le continent a une chance réaliste de mettre en place ses propres installations de production. L’Institut Pasteur du Sénégal a dévoilé une stratégie concrète pour lancer une production de vaccins autorisés contre la Covid-19 en Afrique. Les 20 millions d’euros que nous apportons seront importants pour aider le projet à démarrer. L’Allemagne soutient l’objectif partagé par le Sénégal et la communauté internationale, qui est de sortir plus fort de cette pandémie», a déclaré Gerd Müller, Ministre allemand du Développement.

 Idrissa SANE, Le Soleil

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet