Les populations du village de Simbandi Balante dans le département de Goudomp vivent le calvaire. La localité fait face à un manque de couverture en réseau téléphonique mobile.

Situé à quelques kilomètres de la commune  de Goudomp dans la région de Sédhiou, Simbandi Balante subit les conséquences de sa situation géographique qui l’empêche d’être connecté. En effet, le village se coince  dans une sorte de cuvette, source d’inaccessibilité au réseau téléphonique.

Depuis des années, impossible de passer normalement des appels.

«Nous avons tout fait pour que notre village soit connecté, mais depuis lors, rien n’a été effectué », déplore le Khalif Général de Balantacounda, l’un des plus impactés par ce problème.

Youssoupha Diatta, en plus d’être un Khalif, est un acteur incontournable dans la lutte pour la paix en Casamance. Il prône la stabilité dans cette zone depuis des années. Mais le manque de réseau l’empêche d’être en contact permanent avec ses collaborateurs.

D’après le secrétaire Général du Khalif, le manque de réseau freine le développement du village sachant que la localité dispose de plusieurs structures de développement.

«Nous demandons à l’Etat de faire des efforts pour que le village soit connecté au réseau téléphonique. Beaucoup de personnes passent par le village mais sont obligées de se rabattre dans les autres localités comme Samine pour pouvoir capter le réseau afin d’envoyer des mails ou autres scanners» ajoute Likéba Sadio.

Il y a quelques mois, des jeunes de la localité avaient battu le macadam pour réclamer une bonne qualité de réseau, mais le problème persiste toujours malgré les pétitions et rencontres avec les autorités locales.