Les lauréats de la 11ème édition du Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique et au Moyen Orient sont connus. Ainsi, ce sont trois startups qui sont primées et parmi lesquelles Digital Nisa qui va représenter le Sénégal au niveau international.

Selon une note parvenue à Socialnetlink, la cérémonie de remise des prix a eu lieu ce mardi 12 Octobre dans les locaux de Sonatel. De ce fait, la startup Digital Nisa avec le projet Sama Kayittu Juddu représentera le Sénégal lors des compétitions internationales qui auront lieu au mois de novembre lors de l’Africa Tech Festival.

« Ce prix, initié par le Groupe Orange et décerné par Sonatel au Sénégal, entre dans le cadre de la stratégie d’innovation de la politique RSE du groupe par la promotion de l’innovation sociale grâce aux TICs. Il récompense de ce fait les meilleures startups qui proposent des solutions technologiques innovantes visant à mettre les TICs au service du développement. »

Ainsi, pour la 11ème édition du POESAM, les startups Samassa Cassava Pells Use (SCPU), Welfin et Digital Nisa avec son projet Sama Kayittu Juddu se sont démarquées en termes d’innovation sociale et de facilitation des conditions de vie des populations par la création de solutions technologiques pratiques.

Samassa Cassava Pells Use (SCPU), qui remporte le premier prix de 5 000 000 FCFA de cette compétition, est une startup qui évolue dans le secteur agroalimentaire. Elle propose des produits de qualité garantie, issue de la transformation de manioc à prix abordables. Il s’agit entre autres de l’amidon, du tapioca, ou encore de la farine de manioc utilisable pour faire du couscous ou du pain.

Le deuxième lauréat de ce concours qui remporte 4 000 000 FCFA, Welfin, est une startup qui évolue dans le domaine du paiement mobile. Elle propose des solutions technologiques pour l’éducation financière qui permet une économie collaborative et la gestion des finances personnelles.

Digital Nisa avec son projet Sama Kayittu Juddu quant à elle, remporte le troisième prix de 3 000 000 FCFA de cette compétition, elle met l’accent sur la e-gouvernance en proposant une plateforme d’enregistrement des naissances et d’envoi des données à l’Etat Civil le plus proche avec l’appui des relais sociaux comme des badienou gox, imams, prêtres, etc. L’objectif étant de parvenir à l’enregistrement de chaque enfant à la naissance, aidé par un bracelet électronique de rappel aux parents.

D’après le document, ces trois projets novateurs ont été sélectionnés par un jury d’experts externes et bénéficient ainsi d’un appui global de 12 000 000 FCFA en plus de l’accompagnement technique qui sera octroyé par les experts en incubation et partenaires de Sonatel et du groupe Orange sur une période de 6 mois.

Pour rappel, depuis son lancement en 2011 au Sénégal, le POESAM a récompensé au total 33 projets dont ElleSolaire, Inclusionjob, Kittab, SenVitale, Sunu Mbay, 20sur20-EdTech, WASOR/Senebot, Permas Partagés, Beugue Lire, Own Labs, EyoneMedicalSuite, ApiAfrique, MaTontine, Pass Courses, Niokobok et Kachile entre autres.

« Il matérialise l’ambition du groupe de promouvoir l’innovation sociale grâce aux Technologies de l’Information et de la Communication, dans le but d’améliorer les conditions de vie des populations d’Afrique et du Moyen-Orient dans des domaines tels que l’Education, la Santé, l’Agriculture, l’Inclusion Numérique ou encore le Développement Durable. »

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet