Orange n’a pas été trop ébranlée par la venue de Free Sénégal. L’opérateur historique a pu résister au petit vent très «free» arrivé avec une offre de prix plus bas. D’après Alioune Ndiaye CEO de Orange Middle et East and Africa ( OMEA) sa structure n’a pas été dépositionnée.

«L’arrivée de Free a entraîné une guerre des prix et nous avons perdu des parts de marché. Mais nous en avons repris depuis. Nous n’avons pas été dépositionnés. Cela mérite d’être creusé ! Nul n’a intérêt à avoir une baisse des investissements et donc des services en raison de prix cassés. On s’attend à avoir plus de concurrents disrup.tifs. On est prêts!» a révélé le CEO de OMEA dans un entretien avec le journal Stratégies.

Avec le développement fulgurant de l’utilisation des mobile Money en Afrique à l’image de Orange Money, Alioune Ndiaye de souligner que l’opérateur Orange pourrait ouvrir «Orange Bank Africa » au Sénégal pour répondre à un non-accès à des services financiers.

«Orange Money a été lancé en 2008 pour répondre à un non-accès à des services financiers. Un Africain sur trente en est client. Avec Orange Bank Africa, créé en juillet 2020 et qui s’adresse essentellement à nos clients Orange Money, nous avons étendu notre palette de services à l’épargne et au crédit. Énormément de personnes travaillent dans le secteur informel -tailleurs, maçons, boutiquiers – et ont un problème de fonds de roulement. Il leur faut 75 ou 100 euros pour acheter leur matière première, travailler toute la journée et réaliser des bénéfices. Par le microcrédit, on répond à ce besoin-là.

83% des crédits alloués sur le continent se font en dehors du système bancaire. Il y a donc un grand potentiel en même temps qu’on préserve et crée du travail en permettant de développer une activité. Nous avons déjà délivré un million de crédits en Côte d’Ivoire. Dès que nous aurons les licences du régulateur bancaire, nous ouvrirons au Sénégal au Mali et au Burkina Faso.» a t-il ajouté.

LIRE AUSSI  Concurrence accrue: Le géant Orange secoué par Free

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet