Le président Macky SALL a plaidé un financement additionnel de 252 milliards de dollars pour la relance de l’économie Africaine au Forum de Paris pour la paix.

Lors de son intervention, le chef de l’état a exprimé son engagement pour l’impulsion d’une nouvelle dynamique de partenariat mondial dans laquelle les véritables enjeux de développement de l’Afrique seront abordés avec équité.
Après le plaidoyer de 2020 pour l’inclusion, il a réitéré son appel à
l’égalité des chances pour la relance économique post-Covid car, soutient-
il, le monde a intérêt que l’Afrique se développe.

« Sur le plan conjoncturel, enfin, dans le contexte de relance post COVID, je dois saluer le consensus réalisé au sein du G20 avec l’émission historique de Droits de Tirages Spéciaux à hauteur 650 milliards de dollars et la diligence avec laquelle le FMI a mis en œuvre ce consensus. Ainsi, l’Afrique a pu disposer de son quota de 33 milliards de dollars pour renforcer sa résilience sanitaire, atténuer en partie l’impact de la crise et amorcer la relance économique. C’est un acquis considérable, dont il faut se féliciter» a insisté Macky SALL

Selon le Chef de l’Etat, «C’était un des objectifs du Sommet de Paris de mai dernier sur le financement des économies africaines. Cependant, au regard de l’impact profond de la crise, l’Afrique a besoin d’un financement additionnel d’au moins 252 milliards de dollars d’ici à 2025 pour contenir le choc et amorcer sa relance économique. Travaillons donc ensemble pour réaliser le deuxième objectif de Paris. Il s’agit de réallouer, en faveur des pays africains, selon des modalités à convenir, 67 milliards de dollars, mobilisables sur les quotas de DTS des pays riches qui y consentent, pour atteindre le seuil des 100 milliards convenus

LIRE AUSSI  MACKY SALL : « La formation en Sciences doit être la destination principale des investissements sur notre continent »

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet